Particule Identification in the T2K TPCs and study of the electron neutrino component in the T2K neutrino beam

par Claudio Giganti

Thèse de doctorat en Physique. Physique des particules

Sous la direction de Marco Zito.

  • Titre traduit

    Identification des particules dans les TPC de l'expérience T2K et études de la composante des neutrinos électroniques dans le faisceau de T2K


  • Pas de résumé disponible.


  • Pas de résumé disponible.


  • Résumé

    Cette thèse est consacrée à la mesure de l'apparition du neutrino électronique avec l'expérience T2K. T2K est une expérience pour la mesure des oscillations de neutrinos installée au Japon. Le faisceau de neutrinos est produit par un accélérateur à JPARC et les neutrinos sont observés avant l'oscillation dans un détecteur proche, ND280, et après l'oscillation dans un détecteur lointain, SuperKamiokande. L'objectif de cette thèse est la mesure, avec le détecteur proche, de la composante intrinsèque de neutrinos électroniques dans le faisceau. Les TPC constituent le détecteur principal utilisé pour cette mesure. La première partie de la thèse décrit la méthode utilisée pour l'identification des particules (PID) : la méthode est basée sur la mesure de la moyenne tronquée de la charge déposée par les particules traversant le milieu gazeux. Les capacités de PID des TPC ont été testées avec des données en faisceau prises à TRIUMF avec un faisceau composé d'électrons, muons et pions ayant une impulsion jusqu'à 400 MeV. L'analyse de ces données confirme que la résolution sur l'énergie déposée dans la TPC est de l'ordre de 7%. Avec les premières données de l'expérience T2K une première mesure de la composante de neutrinos électroniques a été faite. Pour effectuer l'analyse, interactions de neutrinos dans ND280 ont été sélectionnées : cet échantillon est principalement composé par des interactions de neutrinos muoniques car les neutrinos électroniques sont de l'ordre de 1 % du nombre total de neutrinos dans le faisceau. La sélection avec le PID des neutrinos électroniques et muoniques, a permis une première mesure de la composante des neutrinos électroniques dans le faisceau de T2K.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (249 p.)
  • Annexes : Bibliogr. p. 243-247

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris-Sud (Orsay, Essonne). Service Commun de la Documentation. Section Sciences.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : 0g ORSAY(2010)334
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.