Multicomponent reactions as a tool for exploring new reactions and chemical diversity

par Marinus Jan Bouma

Thèse de doctorat en Chimie. Chimie organique

Sous la direction de Jieping Zhu.

Soutenue en 2010

à Paris 11 , en partenariat avec Université de Paris-Sud. Faculté des Sciences d'Orsay (Essonne) (autre partenaire) .

  • Titre traduit

    Des réactions multicomposantes comme outils pour découvrir des nouvelles réactions organiques et augmenter la diversité chimique


  • Résumé

    Les réactions multi-composants (MCRs, MultiComponent Reactions) sont des procédés permettant de combiner en une seule opération synthétique au moins trois réactifs pour conduire à un produit incorporant de manières substantielles les substrats de départ. Les réactions MCRs sont des réactions idéales pour explorer l'espace chimique, qui est défini comme l'espace de tous les caractéristiques qui englobent les petites molécules organiques pouvant être créées. En plus, lorsque les réactions multicomposantes sont re��alisées, de nombreux réactifs sont réunis, qui peut augmenter la chance de découvrir de nouvelles réactions comparé aux réactions traditionnelles à deux composants. Dans cette thèse, deux nouvelles réactions ainsi que la recherche vers des nouvelles structures hétérocycliques sont décrits. L'utilisation des stratégies multicomposantes, dans cette thèse, une nouvelle méthode de synthèse one-pot directe d'α-cétoamides aromatiques par couplage oxydatif entre une isocyanure et un aldéhyde, promu par ZnCl2 est décrit. La réaction est réalisée dans des conditions douces en utilisant l'acide acétique et hydroxylamine de méthyle. Une autre partie de cette thèse, caractéristiques de l'investigation de la réactivité des isocyanures α-acides dans une MCR vers oxazoles. Cette réaction pourrait être étendue en utilisant une réaction de Diels Alder, pour former des hétérocycles complexes. Suivant ce principe, des synthèses générales d'un pot vers pyrrolopyridines, naphtyridines, furoquinolines et phénanthrolines fonctionnalisé sont présentés et la différence entre isocyanoacetates et isocyanoacetamides est discutée. Avec la combinaison de la chimie multicomposant et l'organocatalyse, une synthèse multicomposant énantiosélective d'oxazoles est aussi présentée. En présence d'un acide chiral phosphorique des excès énantiomériques jusqu'à 87% ont donné. Le champ d'application de cette réaction n'a pas encore été complètement examiné.


  • Pas de résumé disponible.


  • Résumé

    Multicomponent reactions (MCRs) are reactions where three or more starting materials are combined in a single reaction step to form a product that incorporates essentially all of the atoms of all the components. MCRs are the ideal reactions to explore the chemical space and the use of multicomponent reactions can easily lead to the discovery of new reactions. Ln this thesis, both new reactions as well as investigations towards new heterocyclic structures are presented. Using multicomponent strategies, a new method towards important aromatic α-ketoamides is described. The method is a direct one-pot synthesis of α-ketoamides by a ZnCl2 promoted oxidative coupling between an isocyanide and an aldehyde. The reaction is realised under miId conditions using both acetic acid and methyl hydroxylamine as shuttle molecules. This method towards aromatic α-ketoamides is complementary to a method towards aliphatic α-ketoamides earlier developed by our group. Another part of this thesis features the investigation of the reactivity of α-acidic isocyanides in a multicomponent reaction towards oxazoles. This reaction could be extended using a Diels Alder reaction, to form complex heterocycles. Following this principle, general one-pot syntheses towards functionalised pyrrolopyridines, naphthyridines, furoquinolines and phenanthrolines are presented and the difference between isocyanoacetates and isocyanoacetamides is discussed. Combining multicomponent chemistry and organocatalysis, an enantioselective multicomponent synthesis of oxazoles is also described. High enantioselectivities were obtained using chiral phosphoric acids.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (278 p.)
  • Annexes : Notes bibliogr. en fin de chapitres

Où se trouve cette thèse ?