Optimisation des programmes de surveillance de la contamination interne par l’étude des incertitudes liées à l’évaluation dosimétrique

par Estelle Davesne

Thèse de doctorat en Physique

Sous la direction de François Paquet.

Soutenue en 2010

à Paris 11 , en partenariat avec Université de Paris-Sud. Faculté des Sciences d'Orsay (Essonne) (autre partenaire) .


  • Résumé

    En vue d’optimiser la protection des travailleurs vis-à-vis des rayonnements ionisants, la réglementation française impose des limites de dose et une démarche de réduction progressive de l’exposition, dans la continuité des recommandations de la Commission Internationale de Protection Radiologique. Afin de vérifier le respect des limites et contraintes de dose lorsqu’un risque de contamination interne existe, des programmes de surveillance sont mis en place par des mesures radiotoxicologiques périodiques. Cependant, des incertitudes dans l’interprétation dosimétrique de ces mesures sont introduites par leur variabilité propre et par la connaissance incomplète des conditions de contamination. Ces incertitudes ont été prises en compte par des techniques statistiques classique, bayésienne et possibiliste. La méthodologie développée a été appliquée à l’évaluation de l’exposition potentielle lors de la fabrication du combustible nucléaire et dans les mines d’uranium, ainsi qu’à l’analyse du programme de surveillance des travailleurs des ateliers de purification du plutonium du site AREVA NC de La Hague. A partir du seuil de décision du comptage nucléaire, la dose minimale détectable (DMD) par le programme avec un niveau de confiance donné peut être calculée à l’aide du logiciel « Optimisation des Programmes de Surveillance de la Contamination Interne » (OPSCI). Elle s’avère un support utile à l’optimisation des programmes de surveillance, en recherchant le meilleur compromis entre leur sensibilité et leur coût.

  • Titre traduit

    Optimisation of monitoring programme of internal contamination by the study of uncertainty related to the dose assessment


  • Résumé

    To optimise the protection of workers against ionizing radiations, the International Commission on Radiological Protection recommends the use of dose constraint and limits. To verify the compliance of the means of protection with these values when a risk of internal contamination exists, monitoring programmes formed of periodic bioassay measurements are performed. However, uncertainty in the dose evaluation arises from the variability of the activity measurement and from the incomplete knowledge of the exposure conditions. This uncertainty was taken into account by means of classical, Bayesian and possibilist statistics. The developed methodology was applied to the evaluation of the potential exposure during nuclear fuel preparation or mining; and to the analysis of the monitoring programme of workers purifying plutonium in AREVA NC La Hague reprocessing plant. From the measurement decision threshold, the minimum dose detectable (MDD) by the programme with a given confidence level can be calculated through the software OPSCI. It is shown to be a useful support in the optimisation of monitoring programmes when seeking a compromise between their sensitivity and their costs.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (269 p.)
  • Annexes : Bibliogr. p. 233-245

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris-Sud (Orsay, Essonne). Service Commun de la Documentation. Section Sciences.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : 0g ORSAY(2010)114
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.