Livre et territoire, enjeux et modalités esthético-politiques du développement de la lecture à l’échelle communale : le cas de Romainville, une stratégie de territorialisation du livre sur la ville

par Kheira Benhamouda Kassab (Benhamouda)

Thèse de doctorat en Architecture, Arts, Esthétique

Sous la direction de Marc Perelman.

Le président du jury était Anne Kupiec.

Le jury était composé de Marc Perelman, Anne Kupiec, Alain Milon, Brigitte Ouvry-Vial, Yves Alix.


  • Résumé

    Il semble qu’aujourd’hui la ville soit l’échelle territoriale qui permette de mener efficacement une politique de lecture publique à deux volets : une politique de pierre consistant en la construction ou l’aménagement d’espaces dédiés comme les médiathèques ; et des actions dites de médiation chargées de donner accès à tous aux supports de lecture. Ainsi, les politiques de lecture publique donnent lieu à des projets tout aussi socioculturels, en lien avec le fantasme d’une démocratisation culturelle globale, qu’urbains liés aux composantes d’un territoire.En basant notre étude sur la ville de Romainville, il est proposé de s’interroger sur les enjeux et les modalités de développement de la lecture à l’échelle communale. Surtout, il est question d’analyser, dans ce contexte, le rapport du livre au territoire et plus généralement du livre à l’espace. Car ce rapport dépasse les seules sphères socioculturelles et politiques. Il met en perspective des questionnements profondément esthétiques, liés à l’univers allégorique du livre, à l’architecture des espaces qui l’accueille et à la relation qu’il entretient avec la société.Ce travail, à la fois scientifique et professionnel, traite de ce rapprochement et des horizons méthodologiques, sociologiques et phénoménologiques qu’il dessine, en le radicalisant dans une expérience professionnelle : une stratégie de territorialisation du livre sur la ville.

  • Titre traduit

    Book and territory, aesthetical and political stakes and requirements of reading development at scale of the city. : the Romainville’s case, a strategy of book “territorialization” upon the city


  • Résumé

    The city, today, seems to be the best administrative area to conduct a bi-polar political program in favor of reading development: bi-polar in the sense that the program is firstly around developing specific infrastructure like media libraries; and axis of mediations offering access to all to the supports of reading. Secondly, these political programs involve socio-cultural projects, linked to the shared fantasy of a democratization of culture, but also urban projects whose them linked to the pillars of a territory.While applying our study to the case of Romainville, it is suggested to think about the stakes and requirements of the development of reading at scale of the city. Clearly, in this context, it is requested to analyze the relation between the book and the territory or even more generally between the book and the “space”, because the relation book/territory goes over the socio-cultural and political spheres. It highlights the questioning deeply aesthetic, attached to the symbolic of the book, to the architecture of the space where books are exposed, and to the link it has with society.This research, at same time scientific and professional, states about this connection and draw different methodological, sociological and phenomenological axes, radicalized in a professional experience: a strategy of book “territorialization” upon the city.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris Ouest Nanterre La Défense. Service commun de la documentation. Bibliothèque virtuelle.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.