Le régime de change dans la réforme chinoise

par Jinzhao Chen

Thèse de doctorat en Sciences Economiques

Sous la direction de Michel Aglietta.

Soutenue le 08-12-2010

à Paris 10 , dans le cadre de Ecole doctorale Economie, organisations, société (Nanterre) .


  • Résumé

    Cette thèse fournit une analyse du régime de change en Chine qui est dans la phase de transformation. A travers trois études empiriques, qui constituent chacune un chapitre, nous proposons trois analyses portant sur i) les taux de change d'équilibre du RMB et les désajustements de cette devise pour la période de 1994 à 2007 ; ii) l’efficacité du contrôle des mouvements des capitaux en Chine ; iii) l’impact de l’évolution du taux de change réel du RMB sur la disparité de la croissance économique des provinces chinoises. Les principaux résultats de ces travaux sont les suivants : 1) pendant la crise financière asiatique et durant les années 2001-2002, le RMB était surévalué. Il n'était sous-évalué que sur la période récente, 2003-2005, avec un désajustement limité à 8%; on a également constaté de légères surévaluations après la mise en place du nouveau régime de change en 2005; 2) l'intensité de facto du contrôle des capitaux augmente au fil du temps, même pendant la période de turbulence financière de 2007-2008. Par ailleurs, la vitesse légèrement ralentie de l'ajustement vers le seuil de non-arbitrage implique que le contrôle des capitaux est encore efficace. Toutefois, les deux indicateurs (la composition des flux de capitaux et la fuite des capitaux) montrent que le contrôle des capitaux n'est pas toujours efficace et le compte financier est poreux; 3) Selon nos résultats, non seulement des facteurs, comme l'investissement, la croissance naturelle de la population et le capital humain, ont un impact sur la croissance, mais également une appréciation du taux de change réel pourrait favoriser la croissance économique des provinces chinoises.

  • Titre traduit

    The exchange rate regime in the chinese reform


  • Résumé

    This thesis provides an analysis of exchange rate regime in China in transformation. Through three empirical studies, which constitutes each a chapter, we propose three empirical analysis on i) the equilibrium exchange rate of RMB and its misalignments for the period 1994 to 2007; ii) the effectiveness of capital controls in China; iii) the impact of real exchange rate of RMB on the disparity of economic growth of China's provinces. The main results of this thesis are as follows: At first, during the Asian financial crisis and during the years 2001-2002, the RMB was overvalued. It was undervalued only for the recent period from 2003 to 2005, with a misalignment limited to 8%; we also found a slight overvaluation after the introduction of the new exchange rate regime in 2005. Secondly, the de facto intensity of capital controls increases over time, even during the period of financial turbulence of 2007-2008. Moreover, the slightly slower speed of adjustment to the threshold of no-arbitrage implies that capital controls are still effective. However, both indicators of flow (the composition of capital flows and capital flight) show that capital controls are not always effective and the financial account is porous. Thirdly, our results showed that not only the factors such as the investment, the natural growth rate of population and human capital have an impact on growth, but also an appreciation of real exchange rate would stimulate economic growth of China's provinces.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris Ouest Nanterre La Défense. Service commun de la documentation. Bibliothèque virtuelle.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.