Portraits d'élèves du primaire par leurs enseignants-es : l'impact du genre

par Céline Petrovic

Thèse de doctorat en Sciences de l'éducation

Sous la direction de Nicole Mosconi.

Le président du jury était Claudine Blanchard-Laville.

Le jury était composé de Nicole Mosconi, Claudine Blanchard-Laville, Patricia Mercader, Rebecca Rogers, Laurence Gavarini.

Les rapporteurs étaient Patricia Mercader, Rebecca Rogers.


  • Résumé

    Cette thèse s’intéresse au genre et à l’éducation, et plus particulièrement à l’institution scolaire et aux professeurs•es des écoles. Elle s’attache à rendre compte de la construction sociale et psychique du genre. Cette recherche vise à mettre en évidence les représentations d’enseignants∙es du premier degré à propos de leurs élèves filles et garçons. Les données sont issues de discours consacrés aux portraits d’élèves. Se référant à deux cadres théoriques, la théorie cognitive de la représentation sociale et la psychanalyse, deux méthodologies sont utilisées pour recueillir et analyser les données. D’une part, la méthodologie quantitative montre que c’est à propos des garçons que les enseignants∙es produisent significativement plus de discours en zone d’éducation prioritaire, et que les thèmes abordés pour faire le portrait des filles et des garçons ne sont pas les mêmes selon le contexte, et ne sont pas de même teneur. D’autre part, l’analyse clinique de vingt quatre portraits d’élève montre que les portraits des filles et des garçons ne contiennent pas les mêmes éléments en termes de rapport au savoir, et que les premières répondent plus souvent aux désirs de leur enseignant que les seconds. De fait, les élèves des deux sexes ne bénéficient pas du même environnement, des mêmes attentes en tant qu’élève fille ou garçon de la part de leurs enseignants∙es.

  • Titre traduit

    Portraits of primary school pupils by their teachers : the impact of gender


  • Résumé

    This PhD thesis deals with gender and education, more specifically investigating schools and schoolteachers. This research examines primary schoolteachers’ representations of their female and male pupils. Data have been drawn from the teachers’ portraits of their pupils. With reference to two theoretical frameworks, cognitive social representation theory and psychoanalysis, two methodologies have been used to collect and analyze data. On the one hand, the quantitative methodology shows that teachers produce significantly more discourse on their male pupils in zones d’education prioritaire (areas targeted for special help in education), and that when describing girls and boys, they discuss different themes in different ways according to the context. On the other, a clinical analysis of twenty-four student portraits shows that portraits of girls and boys do not focus on the same elements in terms of relationship to knowledge, and that the former more often meet their teachers’ desires than the latter. In effect, female and male pupils do not enjoy the same environment and do not elicit similar expectations from their teachers.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université Paris Nanterre. Service commun de la documentation. Bibliothèque virtuelle.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.