Musique en répertoire. Histoire, enjeux, effets de répertorialisation

par Maud Pouradier

Thèse de doctorat en Esthétique

Sous la direction de Maryvonne Saison.

Soutenue le 19-11-2010

à Paris 10 , dans le cadre de Ecole doctorale Lettres, langues, spectacles (Nanterre) .

Le président du jury était Carole Talon-Hugon.

Le jury était composé de Maryvonne Saison, Michel Noiray, William Weber.

Les rapporteurs étaient Pierre Sauvanet.


  • Résumé

    Le répertoire est une notion aux multiples acceptions, qui ne sont pas subsumables sous un concept unique. Ces significations sont le fruit de débats historiques très vifs, dont les enjeux perdurent parfois jusqu’à nos jours. Le répertoire soulève ainsi des questions non seulement politiques, juridiques et économiques, mais également esthétiques et ontologiques. La répertorialisation de la musique a lieu au milieu du xviiie siècle en France : empruntant un terme théâtral, la musique lyrique se construit parallèlement et en opposition au théâtre. Le répertoire prend pour objet la seule partition afin de se musicaliser, participant ainsi de la construction de l’idée moderne d’œuvre musicale. Lorsque la répertorialisation s’étend à toute la musique instrumentale, un chiasme esthétique s’opère : l’opéra devient un genre problématique, le répertoire n’ayant pour objet que les partitions, mais d’un autre côté la musique instrumentale acquiert un fonctionnement lyrique, du fait même de sa répertorialisation. La notion de répertoire implique donc une pensée latente de la musique, devant être explicitée par une méthode historico-philosophique.

  • Titre traduit

    Music in repertoire. History, stakes and effects of repertorialisation


  • Résumé

    Repertoire has multiple meanings, which can’t be subsumed under a unique concept. These different definitions result from vehement debates in history, which sometimes continue until nowadays. Thus repertoire raises political, juridical and economical questions, so as aesthetical and ontological ones. Repertorialisation of music occured in the middle of 18th century France : borrowing a theatrical term, lyrical music constructed itself in parallel and opposition with theatre. Repertoire took for object only scores, in order to be strictly a musical repertoire. Consequently it participated to the formation of the modern concept of musical work. When instrumental music is repertorialised occured an aesthetical chiasm : opera became a problematic genre, because only scores are repertoire objects, but at the same time instrumental music got a lyrical manner of functioning, because of its repertorialisation. The notion of repertoire implicates therefore a latent thought of music, which has to be clarified by an historical and philosophical method.

Autre version

Cette thèse a donné lieu à une publication en 2013 par Presses universitaires de Rennes à Rennes

Esthétique du répertoire musical : une archéologie du concept d'oeuvre


Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris Ouest Nanterre La Défense. Service commun de la documentation. Bibliothèque virtuelle.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.
Cette thèse a donné lieu à 1 publication .

Consulter en bibliothèque

Cette thèse a donné lieu à une publication en 2013 par Presses universitaires de Rennes à Rennes

Informations

  • Sous le titre : Esthétique du répertoire musical : une archéologie du concept d'oeuvre
  • Dans la collection : Aesthetica
  • Détails : 1 vol. (190 p.)
  • ISBN : 978-2-7535-2752-2
La version de soutenance de cette thèse existe aussi sous forme papier.

Où se trouve cette thèse ?

Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.