Diversification bancaire, performance, éthique : alternative ou complémentarité ? : cas des banques islamiques

par Mohamed Ali Chatti

Thèse de doctorat en Sciences de gestion

Sous la direction de Philippe Dessertine et de Abdelwahed Omri.

Soutenue en 2010

à Paris 10 .


  • Résumé

    L’objet de cette thèse est d’étudier l’impact de la stratégie de diversification sur la performance et les risques des banques islamiques. Nous nous intéressons en particulier à deux catégories de la diversification : la diversification d’activité et la diversification des modes de financement. Notre étude se décompose ainsi en deux grandes parties. Le premier chapitre de la première partie présente une revue de littérature du concept de la diversification. Cette littérature laisse entrevoir que ce concept de diversification fait débat entre les chercheurs. Certains affirment que ce concept permet d’augmenter la performance et de réduire les risques des établissements bancaires. Toutefois, nombreuses sont les études qui affirment que la mise en place de la diversification s’accompagne nécessairement par une augmentation considérable des coûts. En outre, cette stratégie aura pour effet d’exposer la banque à de nouveaux types de risques qu’une banque spécialisée n’encourra pas. Ensuite, dans le deuxième chapitre, nous analysons l’émergence de la finance et des banques islamiques dans la sphère financière internationale. Nous étudions d’abord, les principaux fondements théoriques de cette finance. Ensuite, nous nous intéressons à l’apparition des banques islamiques et analysons le modèle économique sur lequel elles reposent. Dans la dernière section, nous nous concentrons sur l’étude de la problématique de la diversification dans ces institutions. Nous trouvons que ces institutions sont actuellement assez concentrées. Cependant, cette situation est dénoncée par les jurisconsultes, qui, en se référant aux principes de la finance islamique, recommandent à ces banques de diversifier davantage leurs portefeuilles (d’activités, de secteurs, de modes de financement) pour être plus en ligne avec les objectifs de cette finance. Dans la deuxième partie, nous analysons la relation entre la diversification et la performance des banques islamiques, selon deux axes différents: la diversification d’activité et la diversification des modes de financement islamique. Dans le premier chapitre, nous trouvons que les banques islamiques Malaisiennes étaient des banques diversifiées. L’analyse des RAROC montre que l’activité de la banque de détail et commerciale est la meilleure activité et celle qui contribue le plus aux performances des banques. Notre étude aborde également la diversification d’activité en analysant la frontière d’efficience et les portefeuilles optimaux. Nous trouvons que les banques de notre échantillon devaient se spécialiser afin de maximiser leurs rentabilités et minimiser les risques. Nous avons trouvé également que les recommandations formulées, suivaient, dans la majorité des cas, les stratégies actuelles des banques islamiques. Dans le deuxième chapitre, nous analysons une problématique spécifique aux banques islamiques : la diversification de leurs modes de financement. Nous avons trouvé que les banques islamiques sont actuellement très concentrées autour de la technique de la Mourabaha. Or, l’analyse des portefeuilles optimaux et des frontières d’efficiences, suggère qu’une diversification de ces modes de financement serait plus profitable à ces banques. Enfin, dans le troisième chapitre, nous analysons le capital investissement islamique et trouvons que ce concept peut constituer la réponse idéale au manque de diversification des banques islamiques. Nous appuyons cette analyse par l’étude de cas d’Al Rajhi Bank, la deuxième plus grande banque islamique dans le monde.

  • Titre traduit

    The diversification of Islamic Banks


  • Résumé

    The purpose of this thesis is to study the impact of the diversification on the performance and the risks of Islamic banks. We are particularly interested in two types of diversification: diversification of activities and diversification of the financing techniques. Our study is divided into two parts. The first chapter of Part One presents a literature review of the concept of diversification. This literature suggests that there is a debate among researchers about this concept. Some argue that diversification increase the performance and reduce the risks of banks. However, many studies claim that the establishment of the diversification is necessarily accompanied by a considerable increase in costs. In addition, this strategy exposes the bank to new types of risks that a specialized bank doesn’t incur. In the second chapter, we analyze the emergence of Islamic finance worldwide. We first examine the main theoretical underpinnings of this finance. Then we focus on the emergence of these Islamic banks and analyze their economic model. In the last section, we study the issue of diversification in these institutions. We find that Islamic banks are currently fairly concentrated. However, this situation has been denounced by the Scholars who encourage these banks to diversify further their portfolios (of activities, sectors, financing techniques) to be more in line with the objectives of the Islamic finance. In the second part, we analyze the relationship between diversification and the performance of Islamic banks, according to two different axes: the activity diversification and the diversification of the Islamic financing contracts. In the first chapter, we find that the Malaysian Islamic banks were diversified. The RAROC analysis shows that the retail and commercial activity is the best activity, which contributes the most to the performance of these banks. Our study also discusses the activity diversification by analyzing the efficient frontier and the optimal portfolios. We find that the banks of our sample should be specialized in order to maximize returns and minimize risks. These recommendations followed, in most cases, the current strategies of these Islamic banks. In the second chapter, we analyze a specific issue of Islamic banks: the diversification of their financing techniques. We found that Islamic banks are currently highly concentrated around the technique of Murabaha. However, the analysis of optimal portfolios and efficient frontier, suggests that diversification of these modes of financing would be more profitable for banks. Finally, in the third chapter, we analyze the Islamic private equity and find that this concept may be the ideal response to the lack of diversification of Islamic banks. We support this analysis by studying the case of Al Rajhi Bank, the second largest Islamic bank in the world.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (278 f.)
  • Annexes : Bibliogr.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris Nanterre. Service commun de la documentation.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : T10PA10-0122
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.