Sentiment d’injustice et comportements contreproductifs au travail : déterminants cognitifs, contextuels et dispositionnels

par Jeanne Le Roy

Thèse de doctorat en Psychologie sociale

Sous la direction de Thierry Meyer.


  • Résumé

    Chercheurs et gestionnaires reconnaissent désormais l’importance de comprendre l’émergence des comportements contreproductifs motivés au travail. Toutefois, peu de moyens existent pour soutenir leurs efforts. Les travaux menés à ce jour ont permis de faire ressortir le sentiment d’injustice perçu par les salariés comme le principal prédicteur de ces comportements. C’est dans ce cadre de recherche que s’inscrit notre travail basé sur deux objectifs : (1) l’élaboration et la validation d’un instrument de mesure des réactions des individus face à l’injustice organisationnelle. Notre instrument de mesure s’articule autour de trois dimensions : les attitudes de retrait, de réinvestissement au travail, et les attitudes portées contre l'image externe de l'organisation. (2) Notre second objectif est axé sur l’étude des facteurs intervenant dans la relation entre l’injustice perçue et les intentions comportementales. Pour répondre à notre second objectif, nous nous sommes intéressés au rôle des déterminants cognitifs, situationnels et dispositionnels dans la relation entre l’injustice perçue et les intentions de s’engager dans des comportements contreproductifs. Il ressort de nos analyses que le sentiment d’appartenance à une équipe de travail, l’affectivité négative, l’expérience passée de l’autorité et les différences inter-individuelles jouent un rôle important dans cette relation.


  • Résumé

    From now on, researchers and administrators recognize the importance of understanding appearance of counterproductive motivated work behavior. However, few means actually exist to support their efforts. Studies consider unfair feeling as the most important predictor of these behaviors. In reaction to this situation, this framework adopts two purposes. First, we elaborate and validate a measure of reaction toward organizational injustice. In this way, our new instrument is based on three-dimensional attitudes with withdrawal behaviors, behaviors of intensified commitment and behaviors against the external image of organization. Our second aim is to study factors (moderator or mediator) influencing the relationship between organizational injustice and reactions. We studied the role of cognitive, situational and dispositional determinants on the relationship between unfair feeling and intentions to engage in counterproductive work behaviors. It appears from our analysis that the feeling of belonging to a team work, negative affectivity, past experience of the authority and inter-individual differences are important roles in this relationship.


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris Ouest Nanterre La Défense. Service commun de la documentation. Bibliothèque virtuelle.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.