Des sociétés en mouvement : nouvelles données sur l'évolution des comportements techno-économiques des sociétés magdaléniennes et aziliennes des Alpes du nord françaises (14000 - 11000BP)

par Ludovic Mevel

Thèse de doctorat en Phréhistoire

Sous la direction de Jacques Pelegrin.

Le président du jury était Catherine Perlès.

Le jury était composé de Jacques Pelegrin, Catherine Perlès, Harald Floss, Boris Valentin, Pierre Bodu, Gilbert Pion.

Les rapporteurs étaient Harald Floss, Boris Valentin.


  • Résumé

    La fin des temps glaciaires est une période de changement. À l’ouverture de nouveaux territoires, jusque-là prisonniers des glaciers, succède une phase de recolonisation par la végétation, la faune et, enfin, par l’homme. C’est ce qui s’est passé dans les Alpes du nord françaises. Cette étude s’intéresse à l’évolution des sociétés magdaléniennes et aziliennes et, plus particulièrement, aux transformations des industries lithiques ainsi qu’à la signification paléohistorique de ces changements. Les séquences tardiglaciaires de l’abri de La Fru (Saint-Christophe-la-Grotte / Savoie) constituent un corpus de choix pour mener une réflexion de cet ordre. Ce travail, qui intègre les aspects technologiques, typologiques et économiques des industries lithiques, permet de confronter les résultats obtenus sur une douzaine d’ensembles archéologiques, à ceux des ensembles actuellement les mieux documentés des régions limitrophes. En plus de renouveler considérablement nos connaissances des sociétés tardiglaciaires des Alpes du nord françaises, secteur encore méconnu malgré son indéniable potentiel documentaire, cette étude permet de s’interroger sur les conditions d’apparitions des innovations qui marquent les sociétés magdaléniennes, puis aziliennes, entre 14 000 et 11000 ans avant le présent, et, plus généralement, de leur périodisation dans une perspective diachronique.

  • Titre traduit

    Societies in movement : new data on the evolution of techno-economical behaviours from Magdalenian and Azilian societies of the French northern Alps (14,000 – 11,000 BP)


  • Résumé

    The end of glacial time is a period of change. The opening of new territories, prisoners of the glaciers during the last glacial maximum, is followed by a stage of recolonisation by vegetation, fauna and finally man. It is the case with the northern French Alps. This study focuses on the evolution of Magdalenian and Azilian societies and more specifically on the transformation of lithic industries and on the palaeohistoric meaning of these changes. Late glacial sequences at La Fru rock shelter (Saint-Christophe-la-Grotte / Savoie) constitute a first-rate corpus to reflect on this issue. This work, which integrates the technological, typological and economical aspects of lithic industries, allows confronting results obtained from on a dozen of archaeological groups, to those currently best-documented groups located in bordering regions. Other than renewing considerably our knowledge of late glacial societies of the northern French Alps, a sector still misread in spite of its indisputable documentary potential, this study allows to wonder about the conditions of the appearance of the innovations which mark the Magdalenian and Azilian societies between 14,000 and 11,000 years before present, and more generally of their periodisation in a diachronic perspective.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris Ouest Nanterre La Défense. Service commun de la documentation. Bibliothèque virtuelle.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.