La famille vietnamienne face au VIH/SIDA : connaissances, stigmatisation et exclusion : etude cas-témoin à Ha-Long, province de Quang Ninh, Viêt Nam

par Bich Ngoc Luu

Thèse de doctorat en Démographie

Sous la direction de María-Eugenia Cosío-Zavala.

Soutenue le 20-07-2010

à Paris 10 , dans le cadre de École doctorale Économie, organisations, société (Nanterre) .


  • Résumé

    Le VIH/sida est considéré comme le phénomène causant « le plus grand renversement dans le processus de développement humain dans l’histoire contemporaine ». La stigmatisation liée au VIH/sida est un obstacle majeur à la prévention de l’épidémie. Bien qu’au Viêt-Nam la propagation de l’épidémie VIH/sida soit moins forte qu’en Thaïlande et au Cambodge, il a tendance à se propager à l’ensemble de la population. Les familles font de plus en plus face au VIH/sida. Les résultats scientifiques de cette thèse ont montré que le VIH/sida entre dans les familles comme un « choc ». Il a un impact sur la vie de tous les membres de la famille. Les séropositifs et les membres non séropositifs doivent faire face à de nouvelles réactions. Le VIH/sida cause des changements dans les fonctions de la famille. Toutefois, la famille joue un rôle important dans la prévention et les soins aux séropositifs. Malgré cela, la mise en œuvre de ce rôle a de nombreuses limites. Les séropositifs et les membres de leurs foyers manquent de connaissances sur le VIH/sida. La stigmatisation des séropositifs par les membres de leurs foyers et dans la société est forte. Les séropositifs et les membres de leurs foyers font de l’auto-stigmatisation et ne veulent pas communiquer sur leur séropositivité. Des facteurs influant le niveau des connaissances du VIH/sida, les attitudes de stigmatisation ont été identifiés pour aider à formuler des recommandations pour la mise en œuvre d’interventions contre le VIH/sida.


  • Résumé

    HIV/AIDS is considered as the phenomenon causing "the greatest reversal in human development process in modern history". The stigma related to HIV/AIDS is a major obstacle to prevention of the epidemic. Although in Viet Nam HIV/AIDS is less widespread than in Thailand and Cambodia, the epidemic tends to spread to the entire population. Families increasingly face HIV/AIDS. The scientific results of this thesis have shown that HIV/AIDS enters families as a "shock". It leaves many impacts on the lives of all family members. People with HIV/AIDS and their relatives must cope with new reactions. HIV/AIDS is causing changes in the functions of the family. However, the family plays an important role in prevention and care for people living with HIV/AIDS. Despite this, implementation of this role have many limitations. People with HIV/AIDS and members of their households lack knowledge of HIV/AIDS. The stigma of members of households to people with HIV/AIDS in the society and in the family is at high level. People with HIV/AIDS and members of their household have self-stigma and do not want to disclose their HIV-positive status. Factors influencing the level of knowledge of HIV/AIDS, the attitudes of stigma have been identified to help offering recommendations for the implementation of interventions against HIV/AIDS.


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université Paris Nanterre. Service commun de la documentation. Bibliothèque virtuelle.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.