Le Comité national d'évaluation : les effets de l'autoévaluation

par Monica Roxana Macarie Florea (Macarie)

Thèse de doctorat en Sciences de l'éducation

Sous la direction de Marie-Françoise Fave-Bonnet.

Le président du jury était Guy Berger.

Le jury était composé de Marie-Françoise Fave-Bonnet, Guy Berger, Marc Romainville, Bruno Curvale.

Les rapporteurs étaient Marc Romainville.


  • Résumé

    Cette thèse propose d’identifier les effets de l’évaluation dans les établissements d’enseignement supérieur en France. Les questions de notre recherche se sont centrées autour des effets de l’autoévaluation (« évaluation interne ») proposée par le Comité National d’Evaluation (CNE) à partir du guide d’évaluation interne le Livre des références (2003). Une étude de terrain, à base d’entretiens auprès de 37 responsables de 17 établissements d’enseignement supérieur évalués par cette procédure, examine les effets obtenus. Les responsables d’établissements ont exprimé librement ce qu’ils ont vécu pendant et après ces évaluations, quels en ont été les effets, quelle est leur position concernant la procédure et le guide d’évaluation utilisé. Les cadres de nos analyses ont été les sciences de l’éducation (pour l’« évaluation » et le système d’enseignement supérieur) et la sociologie des organisations (pour l’organisation et le fonctionnement des  institutions publiques, universités et autres). On conclue sur la situation actuelle de l’évaluation institutionnelle : la création de la nouvelle Agence d’Evaluation de la Recherche et de l’Enseignement Supérieur (AERES, 2007), et le passage d’évaluations « formatives » développées par les CNE, à des évaluations « sommatives ». Les établissements sont mis devant de nouvelles responsabilités centrées, non sur les processus qu’ils mettent en œuvre, mais sur les résultats à obtenir.

  • Titre traduit

    The National Evaluation Committee : the effects of self-evaluation


  • Résumé

    This thesis proposes to identify the effects of the French Higher Education Institutions assessment. Our research is centred on the self- assessment proposed by the National Evaluation Committee (CNE) in their guide “The Book of References” (2003). This thesis also contains a study, namely interviews with 37 persons in charge of 17 Higher Education Institution that followed the above-mentioned self-assessment, the estimated discourse on their self-assessment and institutional experience, the effects and their opinions on the procedure and the self-assessment guide. Our analysis has been based on Educational Sciences (for “assessment” and “Higher Education” concepts) and on Organizational Sociology (for the public institutions – Higher Education Institutions - organisation and functions). The thesis concludes with an actual institutional assessment panorama: the creation of The Research and Higher Education Assessment Agency (AERES, 2007) that proposes to renounce the CNE’s “formative” assessment for the “summative” assessment. The Higher Education Institutions are engaged with new responsibilities centred not on the assessment processes, but on the gaining of results.


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris Ouest Nanterre La Défense. Service commun de la documentation. Bibliothèque virtuelle.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.