Les mécanismes du changement institutionnel : le cas de l'investissement socialement responsable

par Diane-Laure Arjaliès

Thèse de doctorat en Sciences de gestion

Sous la direction de Philippe Lorino.

Soutenue le 28-06-2010

à Paris 10 , dans le cadre de Ecole doctorale Economie, organisations, société (Nanterre) .

Le président du jury était Patricia Crifo-Tillet.

Le jury était composé de Nicolas Berland, Nicolas Mottis.

Les rapporteurs étaient Anne Pezet, Robert W Scapens.


  • Résumé

    Cette thèse cherche à mieux comprendre quels sont – au niveau des pratiques des acteurs – les mécanismes sous-jacents à un changement institutionnel en cours dans le secteur français de la gestion d’actifs, connu sous le nom d’ « ISR Mainstreaming ». Ce phénomène, apparu dans les années 2000, fait référence à la pénétration progressive et massive de critères d’Investissement Socialement Responsable (ISR) dans les fonds d’investissement conventionnels (également appelés fonds « mainstream » ou « courant principal »). En particulier, la thèse cherche à identifier les raisons qui peuvent expliquer l’émergence d’un tel changement au niveau du secteur et à analyser l’impact de ce dernier sur les pratiques des gestionnaires d’actifs. Pour ce faire, la thèse s’appuie sur une étude de cas longitudinale de trois ans (2006-2009) d’une société de gestion d’actifs française, conduite par l’auteur en tant qu’analyste ISR. D’inspiration pragmatiste, la thèse mobilise une méthode d’enquête coopérative combinant observation participante, entretiens semi-dirigés et analyse de sources documentaires. La thèse se compose de trois articles qui analysent 1) les origines du mouvement de l’ISR, 2) la transformation des pratiques des sociétés de gestion d’actifs en réponse au phénomène d’ISR Mainstreaming et 3) les différences constatées entre gestion actions et gestion taux lors de la transformation de ces pratiques.

  • Titre traduit

    Institutional Change in the Making : the Case of Socially Responsible Investment


  • Résumé

    This dissertation explores the mechanisms of institutional change in practice. The institutional change under study relates to the progressive penetration of Socially Responsible Investment (SRI) criteria into conventional investment funds, a phenomenon which appeared during the 2000s, known as SRI Mainstreaming. The dissertation aims to explain why SRI Mainstreaming has expanded into France and to identify its impacts on the practices of the French asset management sector. It mobilizes a three-year (2006-2009) longitudinal case study of a French asset management company, conducted as an SRI analyst. Research methods rely on the pragmatist concept of inquiry and combine participative observation, semi-structured interviews and documentary evidence. The dissertation comprises three articles that should be considered together. They explore 1) the origins of the SRI Mainstreaming phenomenon, 2) how asset management companies have transformed their practices in response to SRI Mainstreaming and 3) why practices have been transformed in a different way in fixed-income investment, compared to equity investment, respectively.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris Ouest Nanterre La Défense. Service commun de la documentation. Bibliothèque virtuelle.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.