La place du modèle de l'intérêt personnel et de la notion de rationalité dans l'explication des guerres, 1942-2005

par Maria Teresa Tomas Rangil

Thèse de doctorat en Économie

Sous la direction de Philippe Fontaine.

Soutenue en 2010

à Paris 10 .


  • Résumé

    Cette thèse est une enquête sur le rôle de l'intérêt et la rationalité dans l'explication des guerres internationales et civiles avancés par les chercheurs en sciences sociales dans la seconde moitié du XXe siècle. Ses chapitres donnent une idée des transformations que le modèle de l’homo oeconomicus a dû subir pour expliquer le comportement violent et les guerres. En utilisant des concepts issus de la sociologie des sciences, cette thèse tente de localiser les explications fournies par les économistes dans le domaine plus vaste des explications possibles offertes par des spécialistes d'autres disciplines. Ce travail est divisé en trois parties et contient six études de cas. La première partie (1940-1962) traite de la réticence initiale de certains économistes à attribuer un comportement agressif aux agents économiques. La deuxième partie (1960-2005) s’intéresse aux efforts déployés par les économistes pour fournir des bases économiques au comportement des combattants et les rebelles. La troisième partie (1980-2005) insiste sur les faiblesses et les limites des explications économiques des guerres. Au total, ces études de cas révèlent la montée concomitante de l'économie dans le domaine des études sur les guerres et les relations de plus en plus tendues entre les économistes des guerres et de spécialistes d'autres disciplines.

  • Titre traduit

    ˜The œrole of self-interset and rationality in the explanation of international and civil wars, 1942-2005


  • Résumé

    This thesis is an investigation on the role of self-interest and rationality in the explanation of international and civil wars advanced by social scientists in the second half of the 20th century. Its chapters give an idea of the transformations that the model of the economic man had to undergo to explain aggressive behaviour and wars. Using ideas from the sociology of science, this thesis tries to locate the particular explanations provided by economics within the larger field of possible explanations offered by specialists from other disciplines. This work is divided in three parts and contains six case studies. The first part (1940-1962) deals with the initial reluctance by some economists to attribute aggressive behaviour to economic agents. The second part (1960-2005) concerns the efforts by economists to provide economic foundations to the behavior of combatants and rebels. The third part (1980-2005) points at the weaknesses and limits of the economic explanations of wars. Altogether, these case studies reveal the concomitant rise of economics in the field of conflict studies and the increasingly tense relations between war economists and specialists from other disciplines.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (195 f.)
  • Notes : Thèse non diffusable sur Internet après sa numérisation
  • Annexes : Bibliogr., 483 réf.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris Ouest Nanterre La Défense. Service commun de la documentation.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : T10PA100025
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.