Construction et restitution de récit en français langue seconde, à différents paliers de scolarisation, à l'oral et à l'écrit, au Gabon et au Togo

par Olivia Binganga

Thèse de doctorat en Sciences du langage. Linguistique théorique et appliquée

Sous la direction de Colette Noyau.

Soutenue en 2010

à Paris 10 .


  • Résumé

    Dans les pays d'Afrique francophone comme le Gabon et le Togo dont nous comparons les données, le français est la langue la plus forte, du point de vue socio-économique. C'est la langue officielle, avec un statut de langue seconde car elle est en contact avec les langues autochtones. Nous avons travaillé sur la production de récit comme illustration de l'appropriation et de l'évolution des capacités langagières en français, en comparant les constructions de récits aux restitutions de conte, les productions orales aux productions écrites, et les productions des élèves du Togo à celles des élèves du Gabon. Nous nous somme basée sur le fait qu'au Togo le français est essentiellement une langue administrative alors qu'au Gabon, il est aussi une langue familiale qui tend à se vernaculariser dans les villes. Les analyses nous ont permis de dire que dans le cadre apprentissage scolaire du français, le développement et la maîtrise de la langue sont fortement dépendants non seulement du contenu des enseignements, mais aussi du contexte d'apprentissage, c'est-à-dire du statut du français et de l'organisation des enseignements dans chacun des deux pays. Notre travail a permis de voir que le fait d'utiliser le français de façon quasi permanente ne donne qu'un avantage restreint aux élèves gabonais. Cet avantage est principalement observable au niveau des outils purement linguistiques comme la maîtrise des verbe, des temps de conjugaison, des connecteurs temporels. Nos résultats ont également permis de cerner l'apport de l'input formel scolaire présent dans les deux pays par rapport à l'apport de l'input informel familiale que l'on rencontre plus au niveau du Gabon. Les performances observables en langue seconde diffèrent selon le type de tâche de production. Les deux tâches sollicitant différemment les connaissances linguistiques, tant procédurales que déclaratives, les analyses ont montré que ces connaissances s'expriment mieux en restitution de récit pour les élèves gabonais et en construction de récit pour les élèves gabonais.

  • Titre traduit

    Construction and retelling of narratives in French as a second language at different levels of schooling, both orally and in writing, in Gabon and in Togo


  • Résumé

    In francophone African countries like Gabon and Togo, French language in the dominant in socioeconomic terms. It is the official language, with the status of second language (L2) as it is in contact with indigenous languages. We analysed the production of narratives as an illustration of the mastery an development of language skills in French, and compared the structures of narratives from pictures and retelling of a tale , both oral and written productions by pupils in schools of Togo and Gabon. Our comparison relies on the fact that French in Togo is almost exclusively a language of administration while in Gabon, it is also a family language which tends to "vernacularise" in urban areas. The analyses allowed to conclude that as part of school education, the development and mastery of French strongly dependent on the content of tuition, and also on the acquisition environment, i. E. The status of French and the organization of tuition in each country. The analyses showed that to use French almost permanently provides only limited benefit to Gabonese students. This benefit bears mainly on the use of linguistic tools as verbs, tenses, temporal connectors. Our results also allowed to identify the respective contribution of the formal input of school in both countries compared to the contribution of informal input which occurs more in Gabon. Finally, performance in second language differs according to the type of production ask. As both tasks (narrating and retelling) request different language skills, both procedural and declarative, the analysis showed that the most favourable task is retelling for Gabonese students ans narrating for Togolese students.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (316 f.)
  • Annexes : Bibliogr., 11 f. 146 ref.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris Ouest Nanterre La Défense. Service commun de la documentation.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : T 10 PA10-005
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.