Les médias et l’agenda de l’électronucléaire en France. 1970-2000

par Philippe Blanchard

Thèse de doctorat en Science politique

Sous la direction de Jacques Gerstlé.

Soutenue en 2010

à Paris 9 .


  • Résumé

    Les traditions modélisatrice et sociologique de l’agenda sont utilisées conjointement pour analyser sur le long terme la construction de la controverse sur l’énergie nucléaire. A la stabilité de la politique menée par une communauté de politique publique soudée répond un soutien public tendanciellement favorable à la filière nucléaire, mais marqué par des renversements contestataires ponctuels. Les vacillements du soutien pointent le rôle crucial de la couverture mass-médiatique du dossier. Deux cycles de médiatisation se succèdent, liés chacun à un état du référentiel sectoriel, emboîté dans un référentiel global lui-même transformé. Aucun des deux cycles ne parvient pourtant à renverser durablement le soutien, ni à infléchir les élites au pouvoir. Deux stratégies d’agenda s’opposent : les contestataires cherchent la politisation maximale, les partisans la discrétion, mais elles n’expliquent qu’une partie du cours de la controverse. Des agendas non stratégiques interviennent aussi, entraînés par les catastrophes, les crises, les conséquences non prévues d’actions pourtant préparées ou les convergences d’actions non coordonnées

  • Titre traduit

    The Media and the agenda of nuclear energy in France. 1970-2000


  • Résumé

    Combining modeling and sociological approaches to agenda helps understand the construction of the nuclear issue as a long-term public controversy and policy. To a quite stable policy lead by a cohesive policy community corresponds a long-term trend of positive public support, but punctuated with bursts of protest. To explain the upheavals of some publics’ support, the media coverage appears as a crucial factor. Two successive cycles of media coverage occur, both linked to a state of the local référentiel, embedded in the global one. Yet neither of them leads to a steady rejection of nuclear energy by the public, nor by the elite. Two agenda strategies face each other: contestants seek maximum visibility, defenders discretion and alternative framing, but they only account for a part of the controversy process. Non strategic agendas also have to be dealt with. They are lead by dramatic events, crisis, non anticipated consequences of prepared achievements and non coordinated strategies that happen to converge

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 2 vol. (496 p.)
  • Annexes : Bibliogr. 270 ref. Index

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris-Dauphine (Paris). Service commun de la documentation.
  • Non disponible pour le PEB
  • Bibliothèque : Université Paris-Dauphine (Paris). Service commun de la documentation.
  • Non disponible pour le PEB

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Université de Bordeaux. Direction de la Documentation. Bibliothèque Universitaire Droit, science politique,économie.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : MFT 10/PA09/0001
  • Bibliothèque : Université Toulouse 1 Capitole. Service commun de la documentation. Bibliothèque de la Manufacture des tabacs.
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
  • Cote : GM1591-2010-31
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.