Política y hospitalidad : (más allá de) la figura del extranjero como dispositivo político fundamental para la construcción de la identidad vía la diferencia

par Ana Paula Penchaszadeh

Thèse de doctorat en Philosophie

Sous la direction de Patrice Vermeren et de Ricardo Forster.

Soutenue en 2010

à Paris 8 .

  • Titre traduit

    Politique et hospitalité : (au-delà) de la figure de l'étranger comme dispositif politique fondamental pour la construction de l'identité par la différence


  • Résumé

    This thesis seeks to interrogate and surpass the figure of the foreigner as a fundamental device for the definition of identity / difference, from the concept of hospitality. It does so by maintaining a dialogue with different sociological, anthropological and political perspectives as well as original reading of Jacques Derrida’s proposals on hospitality. This study comes out of a set of hypotheses about the tragic and productive relationship of identity and alienation that seem insurmountable and unanswerable. But it takes on the task of pushing the reflection of hostility towards hospitality. This will be possible thanks to Derrida's theory, which distinguishes the concrete and measurable forms that the social sciences and anthropology use to analyze the issue of hospitality, in relation to identify and difference, from the manner that these issues can be looked at by poetry and philosophy, that is, taking into account (at that place where this is precisely impossible) the immeasurable and unpredictable. It is between these two "manners," then, that this research is located. The thesis addresses five major issues that cut across the problem of hospitality in Derrida, namely: the gift, sovereignty, language, the birth / death link, and democracy. These are all issues that appear clearly in the center of Derrida's reflection from the 90s, although of course one can find traces of these reflections from his earliest works. These five issues condense much of Derrida's effort to define politics that go beyond democratic and hospitality politics.

  • Titre traduit

    Politics and hospitality : (beyond) the figure of the foreigner as a fundamental political device for the construction of identity through difference


  • Pas de résumé disponible.


  • Résumé

    Cette thèse cherche à interroger et à déborder la figure de l’étranger en tant que dispositif fondamental dans la détermination de l’identité/différence, à partir du concept d’hospitalité. Elle maintient, pour cela, un dialogue avec différentes perspectives sociologiques, anthropologiques et politiques et avec la lecture originale de l’hospitalité que propose Jacques Derrida. La recherche de��bute par un ensemble d’hypothèses sur le lien tragique et producteur d’identité et d’étrangété apparemment insurmontables et incontestables. Mais la nécessité de déplacer la réflexion de l’hostilité vers l’hospitalité s’impose. Cela est rendu possible grâce à la théorie de Derrida qui différencie la façon concrète et calculable dont les sciences sociales et l’anthropologie analysent la question de l’hospitalité, en relation avec l’identité et la différence, de la façon dont ces thèmes peuvent être pensés par la poésie et la philosophie, c’est-à-dire, en tenant en compte (là où c’est justement impossible) de l’incalculable et de l’imprévisible. C’est donc entre ces deux « manières » que se meut ce travail de recherche. Nous abordons dans cette thèse cinq des grandes questions qui traversent le problème de l’hospitalité, à savoir : le don, la souveraineté, la langue, le lien naissance/mort et la démocratie. Ce sont tous des thèmes qui apparaissent clairement comme étant au centre de la réflexion derridienne à partir des années 90, même si, bien sûr, on peut trouver des traces de ces réflexions dès ses premières œuvres. Dans ces cinq questions se condense une grande partie de l’effort de Derrida pour définir une politique au-delà de la politique, en clef hospitalière et démocratique.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (325 f.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. f. 312-325

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris 8-Vincennes Saint-Denis (Sciences humaines et sociales-Arts-Lettres-Droit). Service Commun de la Documentation. (Saint-Denis) .
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : TH 3476
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.