Subjectivité et fiction historique dans l'oeuvre de Andrés Rivera

par Iván Jiménez

Thèse de doctorat en Études hispaniques et latino-américaines

Sous la direction de Julio Premat.

Soutenue en 2010

à Paris 8 .


  • Résumé

    Cette étude porte sur la relation entre fiction et histoire dans l’oeuvre de l’écrivain argentin Andrés Rivera (1928‐ ). En esta dulce tierra, La revolución es un sueño eterno, El amigo de Baudelaire, La sierva, El farmer et Ese manco Paz peuvent être considérés comme des « actes d’imagination » autour de certains événements, circonstances et processus du passé national argentin, principalement du 19ème siècle. L’ objectif est de montrer que, dans ces romans, une poétique de la subjectivité se déploie, qui produit des modalités proprement fictionnelles de « penser l’Histoire ». Notre concept de subjectivité ne concerne pas exclusivement la partialité des visions sur le passé ; il renvoie aux expériences et aux dynamiques de l’intériorité que les personnages simulent, ainsi qu’aux transpositions fictionnelles du moi de l’auteur. Tous ces éléments, qui rentrent en jeu dans l’imagination littéraire du passé chez Rivera, émergent des tensions fondatrices de son écriture : les dilemmes de l’intellectuel révolutionnaire latino‐américain, les conflits entre politisation et modernisation de la littérature ; d’où le parcours inicial que nous faisons des nouvelles et des romans publiés par l’auteur entre les années 50 et 70. Ensuite, nous examinons les traits (cristallisations poétiques, aspects formels) de ce qu’on pourrait considérer le style d’imagination historique de Rivera ; enfin, nous considérons les lectures du passé national argentin et les manières de comprendre l’Histoire qui s’en dégagent ; à ce niveau‐là, nous abordons certaines thématiques propres de l’univers littéraire de l’auteur, et qui relèvent elles aussi de la subjectivité : le pouvoir, la sexualité, l’autoritarisme et la révolution.


  • Résumé

    This dissertation concerns the relationship between fiction and history in the work of Argentinian writerAndrés Rivera (1928‐ ). En esta dulce tierra, La revolución es un sueño eterno, El amigo de Baudelaire, La sierva, El farmer and Ese manco Paz can be regarded as « acts of imaginative creation » relating to somecircumstances, processes and events of Argentina’s national past, mainly of 19th century. Our aim is to demonstrate that, in these novels, there is a poetics of the subjectivity which yields some specifically fictional ways of « thinking about History ». Our concept of subjectivity doesn’t relate only to biased views about the past ; it also refers to the experiences and the movements of the inner world which are simulated by the characters, and also to the fictional transpositions of the author’s self. All these elements converge in Rivera’s litterary imagination about the past and they come from the earliest tensions of his writing : the dilemmas of the Latin‐American revolutionnary intellectuals, the conflict between making litterature more modern or more political ; this is the reason why we start our study with a panoramic view of Rivera’s short stories and novels published between the 50’s and the 70’s. Secondly, we describe the features (poetic maturations, formal aspects) of what we could call the historical imaginative style of Rivera ; finally, we consider the ways of « reading » Argentina’s national past and the ways of understanding History related to those stylistic features ; in this context, we take into account several themes specific to Rivera’s litterary universe which relate to the subjectivity: power, sexuality, authoritarianism and revolution.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (360 f.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. f. 289-314

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Bibliothèque Diderot LSHS (Lyon).
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : GF 07194
  • Bibliothèque : Université Paris 8-Vincennes Saint-Denis (Sciences humaines et sociales-Arts-Lettres-Droit). Service Commun de la Documentation. (Saint-Denis) .
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : TH 2927
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.