La politique irakienne de la Françe, 1988-2003

par Mohammad Jaffar

Thèse de doctorat en Géographie

Sous la direction de Raymond Haroutiun Kévorkian.

Soutenue en 2010

à Paris 8 .


  • Résumé

    De 1988 à 2003, la politique irakienne de la France a fait partie intégrante de sa politique arabe, Paris soutenant l’Irak essentiellement pour des raisons économiques. Cette politique a changé lors de l’invasion irakienne du Koweit. Après des tentatives diplomatiques qui n’ont pas abouti, Paris, avec la coalition, a déclaré la guerre à l’Irak pour libérer ce pays (1991). Selon des résolutions de l’ONU, l’Irak devait désarmer et fut mis sous embargo. Mais grâce aux lobbies irakiens, en 1992, Paris reprit ses relations avec Bagdad. La France devint alors le second fournisseur de l’Irak dans le programme Pétrole contre nourriture. Après le 11 septembre 2001, Washington considéra Bagdad comme un des soutiens du terrorisme. Les inspecteurs de l’UNSCOM ne purent achever leur mission et les Américains, avec leurs alliés, décidèrent d’intervenir pour désarmer l’Irak, mais un de leurs objectifs principaux restait toutefois de renverser le régime. Les Français affichèrent leur désaccord et tentèrent, par des actions politiques, d’agir en faveur des Irakiens. Les USA entrèrent néanmoins en guerre et le régime de Bagdad tomba. A la chute de Saddam Hussein, Paris changea de nouveau sa politique irakienne en se ralliant à Washington et en se rapprochant de Bagdad. Pour la France, l’Irak semble donc rester un allié important.


  • Résumé

    From 1988 to 2003, France’s policy in Iraq was part and parcel of its Arab policy, since Paris basically supported Iraq for economic reasons. This policy changed at the time of Iraq’s invasion of Kuwait. When diplomatic attempts for a settlement failed, France joined the coalition and launched an attack against Iraq to liberate Kuwait (1991). UN resolutions called upon Iraq to disarm and imposed sanctions on the country. But as a result of Iraqi lobbying, Paris resumed relations with Baghdad in 1992. France then became Iraq’s second biggest supplier in the Oil-for-Food programme. After 9/11, Washington regarded Baghdad as one of the bastions of terrorism. The UNSCOM inspectors were unable to complete their mission. The Americans and their allies decided to take military action in order to disarm Iraq. One of their main objectives, however, was to overthrow the government of Saddam Hussein. France disagreed and attempted to help the Iraqis avoid hostilities through political strategy. The USA nevertheless declared war and the Baghdad regime was toppled. With the fall of Saddam Hussein, Paris again changed its Iraq policy, by aligning itself with Washington and drawing closer to Baghdad. Iraq thus seems to remain an important ally for France.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (441 f. -[20] f. de pl.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. f. 414-441

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris 8-Vincennes Saint-Denis (Sciences humaines et sociales-Arts-Lettres-Droit). Service Commun de la Documentation. (Saint-Denis) .
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
  • Cote : TH 2918
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.