Pour une dialectique platonicienne contemporaine : antagonisme, justice et vérité

par Dimitra Panopoulos

Thèse de doctorat en Philosophie

Sous la direction de Alain Badiou.

Soutenue en 2010

à Paris 8 .


  • Résumé

    Renverser le platonisme, telle fut l’injonction de Nietzsche, reprise pour notre époque par Deleuze. Depuis longtemps, platonisme et antiplatonisme constituent en effet des polarisations possibles, s’agissant des orientations philosophiques et de leur confrontation. Nous sommes ici loin des problématiques d’histoire de la philosophie répertoriées sous ce nom de Platon. Si l’opposition première de Platon et d’Aristote continue de valoir dans le champ des polémiques, c’est moins pour elle-même que pour les reconstructions dont ces noms deviennent l’enjeu. Opposition bientôt enrichie de questions plus actuelles, et à partir de laquelle dessiner ce qui singularise notre temps quant à l’articulation des régimes de pensée épistémologique, artistique et politique. Organisant une diagonale tirée des lectures contemporaines de Platon jusqu’aux affrontements philosophiques d’aujourd’hui, ouvrant ainsi de nouvelles perspectives sur le sens de noms comme Sartre, Merleau-Ponty, Althusser, Lyotard, Deleuze et quelques autres, ce travail traverse de grandes questions comme : l’objet en mathématiques, opposant réalisme et idéalisme, distanciation et didactique en art, émancipation et totalitarisme concernant l’exigence égalitaire en politique. L’ensemble vise à statuer sur le sens politique de la spéculation : à partir de la reconstruction contemporaine d'une scène philosophique pour ou contre Platon, nous cherchons donc à proposer un nouvel examen des conceptions de l'antagonisme, de la dialectique, et de la justice.


  • Résumé

    To overturn Platonism, such was Nietzsche’s injunction, taken up again, in our time, by Deleuze. Platonism and Anti-Platonism have long constituted possible polar opposites, determining various philosophical orientations and their confrontations. Here, we are far from history of philosophy concerns catalogued under the name of Plato. If the primary opposition of Plato and Aristotle remains of value in the field of polemics, it is less for itself than for the reconstructions for which these names hold high stakes. The opposition is soon enriched by contemporary questions, from which is drawn that which renders singular our time for the articulation of epistemological, artistic and political regimes of thought. By tracing a line diagonally from contemporary readings of Plato into today’s philosophical confrontations, thus opening new perspectives onto the meaning of such names as Sartre, Merleau-Ponty, Althusser, Lyotard, Deleuze and several others, this work traverses several fundamental questions: the object in mathematics, opposing realism and idealism, distancing and didactics in art, the emancipation and totalitarianism concerning the egalitarian exigencies in politics. The project aims to determine the political meaning of speculation: from the contemporary reconstruction of the philosophical scene for or against Plato, we are thus seeking to propose a new examination of the conceptions of antagonism, of dialectic and of justice.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 2 vol. (730, 116 f.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. f. 711-724

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris 8-Vincennes Saint-Denis (Sciences humaines et sociales-Arts-Lettres-Droit). Service Commun de la Documentation. (Saint-Denis) .
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : TH 2862
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.