Le semblant et l'illusion chez Nietzsche et Lacan

par Séverine Da Costa

Thèse de doctorat en Philosophie

Sous la direction de Alain Badiou.

Soutenue en 2010

à Paris 8 .


  • Résumé

    Our work aims to set up parallels and to confront the mechanisms governing the notions of Illusion and Semblant as elaborated by Nietzsche and Lacan – both described as a lie about the Real. Lacan and Nietzsche are primarily specified by representing the truth as equivalent to meaning without any exterior referent. However, they delimit what is real as something not to be ignored by the subject – the realness of “jouissance” (enjoyment) without meaning for Lacan, the rivalry between the becoming of forces for Nietzsche. Lacan then goes on to single out the signifying dimension as that which precisely intends to become a substitute to the void of the Real as well as a substitute to the inexistence of signification accounting for the jouissance of the subject. As for Nietzsche, he shows that the fictions of language and logical categories disfigure the Real and deny its fundamental determinations. Semblant and Illusion are nonetheless essential to all life; the symptom constitutes the minimum of meaning and without this meaning, the subject is unable to support himself  the interpretative fictions produced by the Will to Power allow us to escape from the chaos of the Real. Despite this fact, both Nietzsche and Lacan invite the subject to free himself from the idea of the Real as containing absolute meaning and solicit the dimension of action. Lacan creates the theme of savoir-y-faire (knowing how to do) with the symptom, Nietzsche praises Eternal Return as an increase of strength. The notions of Semblant and Illusion therefore enable the representation of solidarity between the Real and fiction. However, one must consider that Lacan’s Semblant is exclusively in the realm of the Symbolic whereas Nietzsche constructs the very fabric of the Real from illusion. We finally note that whilst Lacan identifies the Real with absence and impossibility, Nietzsche treats the Real as a presence to be affirmed.

  • Titre traduit

    The illusion and the semblant in the works of Lacan and Nietzsche


  • Résumé

    Notre travail entend procéder au rapprochement des notions l’illusion et de semblant élaborées par Nietzsche et Lacan les deux relevant d’un mensonge à propos du réel – de façon à penser la solidarité du réel et de la fiction. On note d’abord que Lacan et Nietzsche identifient la vérité au sens sans autre référent extérieur. Néanmoins, ils circonscrivent un réel que les sujets ne peuvent ignorer : le réel de la jouissance hors-sens pour Lacan, la rivalité des forces en devenir chez Nietzsche. Lacan épingle alors la dimension signifiante comme ce qui entend précisément venir se substituer au trou du réel, Nietzsche montre que les fictions du langage et des catégories logiques défigurent le réel et nient ses déterminations fondamentales. Cependant, semblant et l’illusion sont malgré tout indispensables à la vie : le symptôme constitue le minimum de signification sans laquelle un sujet ne peut pas se soutenir, les fictions interprétatives produites par la Volonté de Puissance nous permettent d’échapper au chaos du réel. Pour autant, Nietzsche et Lacan invitent à se défaire d’un sens absolu du réel, et promeuvent la dimension de l’acte : Lacan thématise le savoir-y-faire avec son symptôme, Nietzsche fait l’éloge de l’interprétation du Retour Eternel comme accroissement de forces. Il faut néanmoins considérer que le semblant lacanien ne relève que du symbolique, tandis que Nietzsche fait de l’illusion la trame même du réel. Enfin, si Lacan identifie le réel à l’absence et l’impossible, Nietzsche au contraire le traite comme pure présence à affirmer. (1666)

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 270 p.
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. p.262-268

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris 8-Vincennes Saint-Denis (Sciences humaines et sociales-Arts-Lettres-Droit). Service Commun de la Documentation. (Saint-Denis) .
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : TH2847

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Université Toulouse Jean Jaurès. Bibliothèque universitaire centrale de lettres et sciences humaines.
  • Disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.