Cyberpunk : un mouvement artistique sous influence mécanique

par Manuela Oneto

Thèse de doctorat en Arts plastiques et photographie

Sous la direction de Roberto Barbanti et de Daniel Danétis.

Soutenue en 2010

à Paris 8 .


  • Résumé

    La critique semble avoir toujours défini implicitement jusqu'à présent le Cyberpunk comme mouvement littéraire, passant sous silence l'existence des groupes issus de cette vague dans d'autres registres artistiques de l'espace public. Elle ne semble pas non plus avoir pris en compte le fait que le Cyberpunk est un mouvement complexe qui se propage à travers plusieurs réseaux : du monde littéraire au monde politique, de la manifestation performative urbaines aux manifestations cinématographiques ou musicales, de l'univers psychédélique à l'univers spectaculaire. Aussi, nous sommes nous demandé dans cette thèse, à quelles conditions le Cyberpunk peut-il vraiment avoir une existence en tant que courant artistique ? Si la question de la machine, dans son interaction avec l'homme, et la mutation qu'elle peut produire, occupe une place centrale dans un certain nombre de mouvements artistiques du XXe siècle, elle constitue la problématique fondamentale du mouvement Cyberpunk pour qui la machina n'est pas seulement un appareil qu'il est possible ou non d'utiliser mais plus profondément un instrument de contamination qui peut menacer notre société. Notre propos consiste à examiner à quelles conditions, la machine se transforme en machination, en virus susceptible de se propager avec les dangers que fait peser tout processus de contagion sur nos comportements socio-culturels. Quels sont les mécanismes qui ont permis à la machine de devenir un moyen d'expression artistique fondamental pour ce mouvement à travers des groupes artistiques cyberpunk tels que la FURA DELS BAUS en Espagne, la MUTOID WASTE COMPANY en Italie et en Angleterre, les SURVIVAL RESEARCH LABORATORIES et les SEEMEN en Californie, qui ont développé une véritable vague underground en Europe et aux Etats unis. Le Cyberpunk imposerait en dernière hypothèse, la métaphore des conditions de transformation sociale, se présentant comme miroir d'une société à la fois mutante et mutée par la machina, qui contamine autant le corps physique que le corps social à travers ses mutations culturelles.

  • Titre traduit

    Cyberpunk : an artistic movement upon mechanical influence


  • Résumé

    Up to now, the critics always seem to have implicitly defined Cyberpunk as a literary movement, almost hiding the existence of different art groups directly deriving from this wave. They did not consider the fact that Cyberpunk is a complex movement, spreading as a virus through many different networks: from literature to politics, from theatrical performances to cinema and music, from the psychedelic universe to the world of entertainment. Therefore, in this thesis we are asking ourselves under which conditions can Cyberpunk really exist as an art trend? If the matter of machines, of man-machine interaction, and the consequent mutation, finds a central role in the art movements of the 20th century, it represents the essential question of the Cyberpunk movement, since the machina is not only an equipment to be deliberately used, but also more deeply it becomes an instrument of contamination that could dangerously threat our society. Our purpose is then to examine under which conditions the machine becomes machination, a virus able to spread along with the risks concerning the importance of this infection process on our socio-cultural behaviours. The mechanisms that allowed the machine to become a fundamental means of artistic expressions through cyberpunk artistic groups that developed a real underground wave in Europe and America, such as the FURA DELS BAUS in Spain, the MUTOID WASTE COMPANY in Italy, the SURVIVAL RESEARCH LABORATORIES in England and the SEEMEN in California. Finally, in our hypothesis Cyberpunk imposed the metaphor of the transformation of social conditions, appearing as the mirror of a mutant society transformed by the machina, which contaminates both our body and our culture by means of its cultural mutations.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 2 vol. (330, 162)
  • Annexes : Bibliogr. p. 290-305. index. Glossaire

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris 8-Vincennes Saint-Denis (Sciences humaines et sociales-Arts-Lettres-Droit). Service Commun de la Documentation. (Saint-Denis) .
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : TH 2832

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Institut national d'histoire de l'art. Collections Jacques Doucet (Paris). Bibliothèque.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : MFiche 223/4318
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.