Le Corps souffrant au regard de la philosophie médicale chez Al-R̄ az̄ i (865 ?-925 ?) : essai intégrant la philosophie, la médecine et le spirituel

par Okba Djenane

Thèse de doctorat en Philosophie

Sous la direction de Jacques Poulain.

Soutenue en 2010

à Paris 8 .


  • Résumé

    La thèse aborde la question du "corps souffrant" en interrogeant la philosophie médicale d’Al-R̄ az̄ i. Nous partons de l'hypothèse suivante : il y a un lien entre la dimension philosophique et métaphysique de la souffrance et la dimension "physico-spirituelle" de cette même souffrance : d'un côté la dimension métaphysique et philosophique de la souffrance provient de l'interpénétration de l'Ame éternelle dans le corps parce qu'elle est attirée par la Matière et penchée par "ignorance et erreur" vers les plaisirs du corps ; elle en devient ainsi prisonnière (le mythe de la chute de l’âme). D'un autre côté, la dimension "physico-spirituelle" de la souffrance apparaît dans le déséquilibre provenant du défaut ou de l'excès que représente "une transgression physique du corps" et/ou "une désobéissance spirituelle morale" résultant d’une "mauvaise conduite". Il s'agit alors de se demander - et c'est l'enjeu de la thèse - si l'Art médical, par ses pratiques préventives et/ou curatives et, via ses itinéraires : le médecin et/ou l'hôpital, représente, selon Al-R̄ az̄ i, une prolongation de la conduite philosophique correctionnelle en restituant l'équilibre initial et veillant à effacer l'injustice faite à l'âme comme au corps. Sachant, la correction divine première, au plan métaphysique, est accordée à l'âme dans le but d'atteindre la vérité du monde et de la libérer de la matière, en lui allouant une connaissance philosophique salvatrice et purifiante.

  • Titre traduit

    ˜The œSuffering body seen by the medical philosophy of Al-R̄ az̄ i (865 ?-925 ?) : an essay integrating philosophy, medicine and spirituality


  • Résumé

    The thesis raises the issue of the «suffering body» by questioning Al-R̄ az̄ i 's(865?-925) medical philosophy. We start with the following hypothesis : the philosophical and metaphysical dimension of suffering is linked to the “physico-spiritual” dimension. On one hand, the philosophical and metaphysical dimension of suffering arises from the interpretation of the eternal soul in the body, because it tends to lean mistakenly towards material life, and body pleasures of which it becomes prisoner. (The myth of the fall of the soul). On the other hand, the “physical-spiritual” dimension of suffering appears in the imbalance arising from the excess of “physical transgression of the body” and/or physical abuse resulting from “spiritual and moral misconduct”. The issue to be examined (and this is the goal of this thesis) is whether medical art with preventive and curative practices, through various paths: the doctor, the hospital… represents - according to al-RÁzÐ - an extension of corrective philosophical behaviour, by restoring the initial balance and erasing the unfairness done to the soul and the body. The initial divine correction granted to the soul has as a goal to free it from material life, by giving it some philosophical knowledge that should save it and purify it.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (245 p.)
  • Annexes : Bibliogr. p.194-214. Index

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris 8-Vincennes Saint-Denis (Sciences humaines et sociales-Arts-Lettres-Droit). Service Commun de la Documentation. (Saint-Denis) .
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : TH 2816
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.