Cosmopolitan zone : figures juives, étrangers, immigrés et cosmopolites dans l'espace berlinois de Imre Kertész, George Tabori, Wladimir Kaminer et Zafer ̧ Senocak

par Olivier Morel

Thèse de doctorat en Littérature comparée

Sous la direction de Bruno Clément.

Soutenue en 2010

à Paris 8 .


  • Résumé

    La littérature de l'étranger, l'étranger dans la littérature, la littérature de l'immigré ou des descendants d'immigrés, l'histoire de l'hôte dans la littérature et les enjeux de l'hospitalité littéraire, le refuge de la littérature ou dans la littérature, la domesticité et la cité littéraire, l'ouverture de la littérature à l'étranger tout comme l'étrangèreté de la littérature : c'est autour de ces notions aux accents divers et aux formulations voisines, à la fois, que s'organise ce travail. Qu'arrive-t-il à une littérature dite "nationale", lorsqu'elle est marquée, aujourd'hui et plus que jamais, par l'extranéité, par l'arrivée de l'étranger, par la condition de l'autre, du non-autochtone, de l'immigré, de l’exilé ou du réfugié ? Il y a un devenir cosmopolite qui fait arriver à la littérature quelque chose qui la travaille aussi diversement depuis l'origine, au cœur de sa provenance historique. C'est en Allemagne que le concept de Weltliteratur a vu le jour. Le devenir cosmopolite, la mondialisation littéraire de la capitale allemande actuelle, Berlin, forment un carrefour d'enjeux. Sous ce motif spatial (étendue) et capital (propriété, ville) — monde, avoir-lieu de l'étranger, appartenance, Berlin, etc. — il est toujours question du lieu de la littérature : que se passe-t-il entre la littérature et le lieu, où la littérature a-t-elle lieu, la littérature a-t-elle lieu ? L'espace littéraire berlinois de Imre Kertész, George Tabori, Wladimir Kaminer et Zafer Şenocak sera la source primordiale de l'étude, portant sur la période 1999-2007.

  • Titre traduit

    ˜ œJewish figures, foreigners, immigrants and cosmopolitans in imre kertész, george tabori, wladimir kaminer and zafer şenocak’s berlin space. 1999-2007


  • Résumé

    The foreigner's literature, the foreigner in literature, the literature of the immigrant, the history of the guest in literature and the stakes of literary hospitality, literature's refuge or refuge in literature, literature's domesticity and city, the openness of literature to the stranger as well as the strangeness of literature: this work focuses on these notions and their various accents. What happens to a so-called “national” literature when it is marked, today, more than ever, by the exteriority, by the foreigner’s arrival, by the condition of the other, of the non-domestic of the immigrant, the exile or the refugee? There is a cosmopolitan becoming that has influenced literature in its variety since its own origin, in the core of its historical provenance. The concept of world literature (Weltliteratur) appeared in Germany. The cosmopolitan becoming and the literary globalization of today’s capital of Germany, Berlin, constitute the intersection of this research. In other words, these spatial (extension) and capital motives (property, city) — world, space of the foreigner, belonging, city, Berlin — raise the question of the location of literature: where is literature’s place in today's world? Imre Kertész, George Tabori, Wladimir Kaminer and Zafer Şenocak’s literary spaces are the main focus of this study of their work from 1999 to 2007.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol.(505 p.)
  • Annexes : Bibliogr. p. 330-360

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris 8-Vincennes Saint-Denis (Sciences humaines et sociales-Arts-Lettres-Droit). Service Commun de la Documentation. (Saint-Denis) .
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
  • Cote : TH 2784
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.