De l'encadrement à la dimension du genre : la place des femmes à la SNCF, une construction en devenir

par Isabelle Mallet

Thèse de doctorat en Sociologie

Sous la direction de Régine Bercot.

Soutenue en 2010

à Paris 8 .


  • Résumé

    La recherche porte sur la réussite professionnelle des femmes cadres amenées à "faire carrière" et à "manager" des équipes et des projets. La pertinence de l'Accord "Mixité et égalité professionnelle entre hommes et femmes" du 8 mars 2006, conclu avec l'ensemble des organisations syndicales et la direction de la SNCF, fait l'objet de notre étude concernant les secteurs de l’entreprise où la population des femmes est dominante. On constate en effet la féminisation de certains métiers, voire de certains secteurs professionnels générant un déséquilibre structurel entre hommes et femmes. Dans cette perspective, nous analysons les différents processus d'inégalité et de ségrégation sous le prisme de la division sexuelle du travail et des rapports sociaux de sexe. La construction identitaire sera le levier permettant de mieux comprendre la représentation du pouvoir par les femmes et leur potentialité à se porter candidates à la fonction dirigeante. L'enjeu de cette réflexion pour une entreprise du secteur public est lié à son engagement social, centré sur l'amélioration des conditions du travail et l'identification des mutations professionnelles actuelles, tout en s'interrogeant sur le rôle des normes de genre dans la société contemporaine française.

  • Titre traduit

    ˜The œimplications of gender in management : the place of executive women in the SNCF, a social construction in the making


  • Résumé

    The Research focuses on the professsional success of women in executive positions who are on career track and manage both teams and projects. The implications of the "Diversity and Equality Between Men and Women In the Workplace" agreement of 08. 03. 2009, concluded by all of the SNCF's trade unions and it's board of directors, comprises the emphasis of our study. Specifically, those areas of the organization where management positions are held predominantly by women. In effect, there has been a 'feminization' with regard to certain jobs, indeed certain areas of profession generating a structural imbalance in the male to female ratio. From this perspective, we are analyzing various processes of gender inequality and segregation, viewed through the prism of gender division in the workplace and existing social climates between the sexes. Identity construction will be the lever that allows for a better understanding of the representation of women's power and their potential as candidates for leadership roles. What is at issue here, for any public sector organization, is linked to its social commitment to improving conditions in the workplace and its capacity to identify current changes in the professional domain, while simultaneously further inquiring into the role of gender norms in contemporary French society.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 2 vol. (434 p.)
  • Annexes : Bibliogr. p.292-311

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris 8-Vincennes Saint-Denis (Sciences humaines et sociales-Arts-Lettres-Droit). Service Commun de la Documentation. (Saint-Denis) .
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
  • Cote : TH 2769
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.