Microparticules endothéliales circulantes et dysfonction endothéliale in vivo

par Nicolas Amabile

Thèse de doctorat en Physiologie et Biologie de la Circulation et de la Respiration

Sous la direction de Chantal M. Boulanger.

Soutenue en 2010

à Paris 7 .


  • Résumé

    Ce travail de thèse étudie les relations existant entre les taux plasmatiques de microparticules endothéliales circulantes (MPEs) et la fonction endothéliale chez l'humain. Dans la première partie de ce travail, nous avons montré chez l'insuffisant rénal chronique hémodialysé (IRC), une relation forte entre les taux de MPEs circulantes, la rigidité artérielle et la fonction endothéliale in vivo. Les MPEs isolées ex vivo chez ces patients pouvaient induire une dysfonction endothéliale expérimentale par inhibition de la synthèse de NO. Par ailleurs, nous avons montré une corrélation inverse entre le taux de MPEs circulantes et la valeur du shear stress exercé sur l'endothélium de ces patients. Par ailleurs, nous avons mis en évidence une élévation des taux plasmatiques de MPEs chez les sujets atteints d'hypertension pulmonaire (HTP) et une forte corrélation entre les taux de MPs CD31+/41-, CD 144+ et différents marqueurs de sévérité hémodynamique de la maladie. Nous avons également étudié les conséquences d'une agression aiguë (exposition in vivo au tabagisme passif) de l'endothélium. Nous avons constaté une augmentation précoce et soutenue des taux de MPEs, associée à une diminution transitoire de la valeur de la dilatation induite par le flux et à une augmentation secondaire des concentrations de progéniteurs endothéliaux circulants. Enfin, nous nous sommes enfin intéressés à la valeur pronostique des taux de MPEs : le taux de MPs CD62e+ était un facteur prédictif indépendant de complications cliniques chez les patients HTP, alors que la valeur basale des MPs CD31+/41- était un puissant prédicteur d'événements cardio-vasculaires défavorables chez les patients IRC.

  • Titre traduit

    Circulating endothelial microparticles and endothelial dysfunction in vivo


  • Résumé

    Microparticles (MPs) are shed membrane vesicles released by different cells after activation or apoptosis. This work investigates the relationships between circulating endothelial microparticles (EMPs) levels and endothelial fonction in different clinical situations in human beings. We first showed a strong relationship between EMPs levels, arterial stiffness and flow-mediated dilation (FMD) in end-stage renal failure disease (ESRF) patients. Moreover, the EMPs that were isolated ex vivo from these patients' plasma experimentally induced an endothelial dysfunction by reducing nitric oxide synthesis. Furthermore, we showed an inverse relationship between EMPs levels and value of shear stress applied to these ESRF patients' endothelium. Then, we studied subjects with pulmonary hypertension (PH): we found an increase in EMPs levels compared to normal controls and a strong correlation between CD31+/41-, CD 144+ EMPs levels and several hemodynamic parameters of disease severity. We also investigated the impact of an acute tobacco second hand smoke exposure on healthy volunteers endothelium: this acute endothelial injury induced a quick and sustained increased in EMPs levels, associated with a transient decrease in FMD values, that were subsequently followed by an increase in the number of circulating endothelial progenitor cells. Finally, we focused on the prognostic value of EMPs levels on clinical outcome: we found that elevated values of CD62e+ EMPs predicted poor outcome in PH patients, whereas increased levels of CD31+/41- EMPs were associated with increased incidence major cardiovascular events in ESRF subjects.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (214 f.)
  • Annexes : 297 réf.

Où se trouve cette thèse ?