Etude comparative de l'inflammation induite par Aspergillus Fumigatus et Chlamydia. Trachomatis

par Najwane Said

Thèse de doctorat en Immunologie

Sous la direction de David Ojcius et de Gordon Langsley.

Soutenue en 2010

à Paris 7 .

  • Titre traduit

    Comparative analysis of inflammation induced by Aspergillus fumigatus and Chlamydia trachomatis


  • Pas de résumé disponible.


  • Résumé

    L'élaboration d'une réponse immunitaire efficace représente un facteur primordial dans la lutte contre les infections ainsi que l'élimination des pathogènes. A la suite d'une infection, l'immunité innée induit une réponse inflammatoire via la sécrétion de cytokines et de chemokines qui ont pour rôle de recruter les cellules immunitaires au site de l'infection assurant l'établissement d'une réponse immunitaire adéquate. Au cours de mon projet de thèse, je me suis focalisée sur l'étude d'un complexe cytoplasmique nommé « inflammasome » qui régule la réponse inflammatoire en activant la protéase caspase-1. Une fois activée, caspase-1 reconnait et coupe son substrat interleukine-lβ (IL-1β) induisant sa sécrétion. Durant l'infection, l'activation des monocytes et des macrophages par les molécules antigéniques microbiennes induit la transcription du gène d'IL-1β ainsi que la synthèse protéique de son précurseur pro-IL-1β ; cependant un second signal est nécessaire afin d'activer caspase-1 qui par la suite transforme pro- IL-lβ en IL-1β. Récemment, plusieurs études ont révélé l'implication des inflammasomes dans la détection des bactéries, virus et champignons et ceci est due à leur capacité de percevoir des signaux spécifiques et caractéristiques des infections dangereuses. L'activation d'un inflammasome au cours de l'infection par le champignon Aspergillus fumigatus et la bactérie Chlamydia trachomatis n'a jamais été étudiée. Par conséquence, j'ai examiné si ces deux pathogènes sont aptes à induire l'assemblage d'un inflammasome dans la lignée monocytaire humaine (THP-1) et j'ai recherché les signaux responsables de cette activation. Les résultats montrent que A. Fumigatus et C. Trachomatis activent un inflammasome composé du récepteur « Nod-Like-Receptor 3 »(NALP3) et que ceci nécessite la présence de l'adaptateur ASC qui a comme rôle de recruter la caspase-1 au sein du complexe protéique. De plus, en utilisant plusieurs inhibiteurs et en réduisant l'expression de différents gènes par RNA interférence, j'ai pu montrer que le stress oxydatif (ROS), l'efflux potassique ainsi que la tyrosine kinase Syk représentent des éléments cruciaux dans l'activation de Pinflammasome NALP3. En conclusion, au cours de ma thèse, j ai pu montrer pour la première fois l'implication d'un inflammasome durant l'infection par A. Fumigatus et C. Trachomatis en soulignant comment deux différents pathogènes présentant des caractéristiques antigéniques ainsi que des modes d'infection différentes puissent provoquer des modifications communes au sein de l'hôte qui convergent vers un activation d'une voie identique qui régit l'établissement d'une réponse inflammatoire efficace.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (72 f.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : 167 réf.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris Diderot - Paris 7. Service commun de la documentation. Bibliothèque Universitaire des Grands Moulins.
  • PEB soumis à condition
  • Cote : TS (2010) 213
  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire de santé (Paris). Pôle pharmacie, biologie et cosmétologie.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : MFTH 7804
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.