Etude de quelques réactifs chimiques pour l'extraction du mercure des sols

par Nongrat Issaro

Thèse de doctorat en Chimie de la pollution atmosphérique et physique de l'environnement

Sous la direction de Alain Bermond.

Soutenue en 2010

à Paris 7 .


  • Résumé

    Le risque lié à la présence du mercure dans les sols peut être estimé grâce à la détermination de la « spéciation » dont l'étape primordiale est le choix des réactifs appropriés à l'extraction. Malheureusement, à l'heure actuelle, il n'existe ni des extractants spécifiques, ni des protocoles standards pour l'isolation particulière de certaines espèces de mercure. Par conséquent, ce travail a proposé un critère préalable, concernant la stabilité du mercure dans les sols, pour choisir un réactif unique approprié à extraire le mercure présent dans le milieu étudié. En se basant sur ce critère, quelques réactifs chimiques ont été choisis et étudiés sous l'aspect thermodynamique. Cette étude nous a permis de déterminer le meilleur extractant unique pour extraire le mercure de nos échantillons, le thiosulfate de sodium. L'avantage de celui-ci par rapport à l'utilisation d'une série de réactifs dans les extractions séquentielles, procédures les plus couramment utilisées, est d'extraire une fraction majoritaire du mercure de façon simple sans les nombreux artefacts reconnus dans les autres protocoles. Une fois que les conditions expérimentales appropriées à l'extraction ont été optimisées, la cinétique d'extraction a été ensuite appliquée, afin de l'utiliser comme une méthode spécifique pour étudier la mobilité du mercure des sols. Ainsi, l'application du modèle cinétique à deux compartiments nous a permis de conclure que le réactif choisi pourrait extraire le mercure lié aux différents groupements fonctionnels du soufre contenus dans la matière organique du sol.

  • Titre traduit

    Study of several chemical reagents for soil-mercury extraction


  • Résumé

    The risk related to the presence of mercury in soils could be estimated thanks to the determination of the "speciation" in which the most critical step is the choice of the appropriated reagent(s) in the extraction protocol. Unfortunately, nowadays, no consensus currently exists on either the specific reagents or protocols for the particular isolation of some mercury species. Consequently, this work proposed a preliminary criterion concerning the stability of mercury in soils for choosing a suitable single chemical reagent to extract mercury from the medium. Basing on this criterion, several reagents were selected and studied under the thermodynamic aspect. This enabled us to determine the best single chemical extractant, sodium-thiosulfate, for releasing mercury from our samples. The advantage of this single extraction compared to a series of reagents using in sequential extractions that are the most usually referred procedures, is to extract simply a majority fraction of mercury without any well-known artefacts occurring in the others protocols. Once the experimental conditions appropriating to the soil-mercury extraction had been optimised, the kinetic extraction methodology was applied as a specifying tool of mercury mobility in the soils. By using a two-compartments kinetic model, the selected reagent seemed to extract mercury bound to two different sulfur-functional groups containing in soil organic matter.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (199 p.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : 180 réf.

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université Paris Diderot - Paris 7. Service commun de la documentation. Bibliothèque Universitaire des Grands Moulins.
  • PEB soumis à condition
  • Cote : TS (2010) 137

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Université de Lille. Service commun de la documentation. Bibliothèque universitaire de Sciences Humaines et Sociales.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : 2010PA077137
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.