Etudes des modules toxine/antitoxine chromosomiques de Yersinia pestis

par Céline Goulard

Thèse de doctorat en Microbiologie et virologie

Sous la direction de Elisabeth Carniel.

Soutenue en 2010

à Paris 7 .


  • Résumé

    Les loci Toxine-Antitoxine (TA) se composent de deux gènes organisés en opéron, spécifiant une toxine intracellulaire stable et une antitoxine instable. L'expression de la toxine conduit à un arrêt de croissance et parfois la mort bactérienne, tandis que l'antitoxine empêche l'activité cytotoxique de la toxine. Dans cette étude, nous montrons que le chromosome de Yersinia pestis, l'agent causal de la peste, code pour 10 modules TA putatifs et deux antitoxines solitaires qui appartiennent à cinq familles différentes TA (HigBA, HicAB, RelEB, Phd/Doc, et MqsRA). Notre étude démontre que sur les 10 modules TA putatifs codés par le chromosome Y. Pestis, au moins cinq sont fonctionnels chez E. Coli et/ou chez Y. Pestis. De plus, des interactions croisées entre les modules de la même famille ont été observées, mais uniquement lorsque les antitoxines étaient presque identiques. Par conséquent, ce travail représente la première mise en évidence de toxines d'addiction actives produites par l'agent de la peste.

  • Titre traduit

    Study of the chromosomal Toxin/Antitoxin modules of'Yersinia pestis


  • Résumé

    Toxin-Antitoxin (TA) loci consist of two genes in an operon, encoding a stable toxin and an unstable antitoxin. The expression of toxin leads to cell growth arrest and sometimes bacterial death, while the antitoxin prevents the cytotoxic activity of the toxin. In this study, we show that the chromosome of Yersinia pestis, the causative agent of plague, carries 10 putative TA modules and two solitary antitoxins that belong to five different TA familles (HigBA, HicAB, RelEB, Phd/Doc, and MqsRA). Our study demonstrates that of the 10 predicted TA modules encoded by the Y. Pestis chromosome, at least five are functional in E. Coli and/or in Y. Pestis. Moreover, cross-interaction between modules of the same family was observed but occurred only when the antitoxins were almost identical. Thus, this is the first demonstration of active addiction toxins produced by the plague agent.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (157 f.)
  • Annexes : 244 réf.

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université Paris Diderot - Paris 7. Service commun de la documentation. Bibliothèque Universitaire des Grands Moulins.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : TS (2010) 105
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.