Immortalisation et transplantation de cellules hépatiques simiennes : modèles de thérapie cellulaire hépatique

par Alexandre Parouchev

Thèse de doctorat en Thérapeutiques biotechnologiques

Sous la direction de Anne Weber.

Soutenue en 2010

à Paris 7 .

  • Titre traduit

    Immortalization and transplantation of simian hepatic cells : Models of hepatic cell therapy


  • Pas de résumé disponible.


  • Résumé

    La transplantation orthotopique de foie est le seul traitement curatif de certains déficits métaboliques. Mais, le manque de donneurs et les complications liées à l’ immunosuppression incitent au développement d'alternatives thérapeutiques, dont la transplantation d'hépatocytes. Cependant, à ce jour les essais avec hépatocytes adultes sont peu fructueux. Nous avons exploré deux voies thérapeutiques. D'une part dans la recherche de sources alternatives de cellules, nous avons caractérisé une lignée de cellules hépatiques fœtales simiennes (IPFLS), immortalisées par l'antigène T de SV40, à long terme. In vitro ces cellules conservent leur capacité de prolifération et leur phénotype de progéniteurs hépatiques bipotents. Leur immortalisation est réversible après excision de Foncogène par Cre. In vivoy elles sont non tumorigènes et se différencient en hépatocytes, sans proliférer in situ. Toutefois, leur importante instabilité du caryotype souligne la nécessité d'évaluer d'autres gènes d'immortalisation. D'autre part, la thérapie génique ex vivo est une alternative à l’allotransplantation d'hépatocytes. Nous avons mis au point la transduction d'hépatocytes simiens adultes, fraîchement isolés et cryopréservés, en suspension par des lentivirus recombinants dérivés de VTH-1, exprimant GFP sous contrôle du promoteur hépatospécifique du gène de l’apolipoprotéine A-II humain. La fonctionnalité in vivo, des hépatocytes cryopréservés est attestée par la présence d'hépatocytes transduits trois mois après transplantation dans le foie de souris immunodéficientes. Le modèle du primate non humain est un bon modèle préclinique pour des approches de thérapie génique ex vivo à visée hépatique.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (374 f.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : 2870 réf.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris Diderot - Paris 7. Service commun de la documentation. Bibliothèque Universitaire des Grands Moulins.
  • PEB soumis à condition
  • Cote : TS (2010) 099
  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire de santé (Paris). Pôle pharmacie, biologie et cosmétologie.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : MFTH 8075
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.