Conversion myogénique striée de cellules humaines non musculaires

par Sophie Dimicoli-Salazar

Thèse de doctorat en Hématologie

Sous la direction de Frédérique Bulle et de Isabelle Vigon.

Soutenue en 2010

à Paris 7 .

  • Titre traduit

    Muscular reprogrammation of human primary non myogenic cells


  • Pas de résumé disponible.


  • Résumé

    Peu de thérapeutiques efficaces existent pour les patients souffrant de myopathies ou de cardiomyopathies. La greffe de cellules du tissu à soigner a d'abord été testée en clinique mais n'a pas conduit à un réel bénéfice. Dans le contexte de la plasticité cellulaire, le potentiel myogénique de nombreux autres types de cellules a alors été testé sur l'animal avec des taux de conversion modestes. La reprogrammation de cellules non myogéniques par des facteurs clés paraît une alternative intéressante. Pour le muscle squelettique, Myf5 est un facteur maire. Pour le muscle cardiaque, les facteurs Nkx2. 5, Gata4 et Tbx5 sont essentiels. Nous avons mené des expériences de reprogrammation musculaire striée avec ces différents transgènes. Concernant le muscle squelettique, au contraire de ce qui a été observé avec les cellules souches hématopoïétiques (CSH), nous avons obtenu des résultats encourageants avec les fibroblastes de peau, les cellules souches mésenchymateuses (CSM), les cellules endothéliales provenant de la veine de cordon ombilical (HUVEC) et les progéniteurs endoméliaux de sang de cordon. Dans le cas du muscle cardiaque, nous avons utilisé la combinaison double Nkx2. 5/Gata4. Aucun résultat probant n'a été constaté dans les CSH. En revanche, cette combinaison a conduit à une initiation du programme cardiaque pour les 10T1/2, les CSM, les HUVECs, les cellules satellites. Dans ce dernier cas, la combinaison triple Nkx2. 5 /Gata4/ Tbx5 a amélioré cette réorientation. Ce travail permet d'ouvrir la discussion sur l'intérêt thérapeutique potentiel de ces outils et d'avoir une nouvelle approche concernant la compréhension des phénomènes de transdifférenciation cellulaire.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (269 f.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : 755 réf.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris Diderot - Paris 7. Service commun de la documentation. Bibliothèque Universitaire des Grands Moulins.
  • PEB soumis à condition
  • Cote : TS (2010) 057
  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire de santé (Paris). Pôle pharmacie, biologie et cosmétologie.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : MFTH 7907
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.