Etude de la région promotrice du Gène KISS1 et caractérisation des mécanismes moléculaires de sa régulation

par Lukas Huijbregts

Thèse de doctorat en Biologie moléculaire et cellulaire du développement

Sous la direction de Nicolas de Roux.

Soutenue en 2010

à Paris 7 .

  • Titre traduit

    Characterization of the KISS1 promoter and the molecular mechanisms of its regulation


  • Pas de résumé disponible.


  • Résumé

    Le gène KISS1 code pour les kisspeptines, des neuropeptides hypothalamiques ligands du récepteur KISS1R. Le système kisspeptines/KISSIR module la sécrétion de GnRH. Ainsi, l'augmentation de l'expression hypothalamique de KISS1 participe à l'initiation de la puberté. Chez l'adulte KISS1 est régulé par les oestrogènes (E2), positivement dans le noyau antéroventral périventriculaire et négativement dans le noyau arqué de l'hypothalamus. Cette régulation différentielle est très importante car elle participe à la médiation des rétrocontrôles positifs et négatifs des oestrogènes sur l'axe gonadotrope. L'objectif est de comprendre les mécanismes moléculaires de la régulation de KISS1 En effet caractériser ces derniers est fondamental pour comprendre les mécanismes neuroendocriniens majeurs mais mal compris que sont le déclenchement du pic préovulatoire de LH, le rétrocontrôle négatif par E2 sur l'axe gonadotrope et l'initiation de la puberté. Après avoir établi un modèle d'étude de la régulation de KISS1 dans les cellules MDA-MB-231, qui l'expriment de façon endogène, nous montrons que la régulation négative de par E2 implique un mécanisme non classique très original de décrochage de TARN polymérase II du promoteur proximal accompagné d'une déphosphorylation de celle-ci le long du gène KISS1 Nous montrons également que le facteur de transcription TTF1, qui participe à l'initiation de la puberté via un mécanisme inconnu, régule positivement l'activité promotrice de KISS1 dans les cellules MDA-MB-231 et nos résultats suggèrent que deux mécanismes distincts participent à ce mécanisme, probablement via l'interaction de TTF1 avec des cofacteurs dont la nature devra être déterminée.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (149 f.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : 272 réf.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris Diderot - Paris 7. Service commun de la documentation. Bibliothèque Universitaire des Grands Moulins.
  • PEB soumis à condition
  • Cote : TS (2010) 050
  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire de santé (Paris). Pôle pharmacie, biologie et cosmétologie.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : MFTH 7836
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.