Agressivité du mélanome liée à l'expression du complexe majeur d'histocompatibilité de classe II et à la plasticité cellulaire induite par le microenvironnement

par Jessica Lauriol

Thèse de doctorat en Biologie des cellules sanguines

Sous la direction de Catherine Alcaïde-Loridan.

Soutenue en 2010

à Paris 7 .

  • Titre traduit

    Link between melanoma aggressiveness, major histocompatibility class II expression and microenvironmental cellular plasticity


  • Pas de résumé disponible.


  • Résumé

    L'augmentation de l'incidence du mélanome cutané ainsi que des traitements peu efficaces impliquent que des thérapies alternatives soient développées et que les connaissances de la tumorigenèse de ce cancer soient améliorées. Cette thèse a pour objectif, d'une part, d'expliquer les raisons de l'association entre l'expression constitutive anormale par le mélanome du CMHII et un mauvais pronostic de survie des patients. Cette étude montre que l'activation de la voie MAPK, bien que nécessaire à l'expression du CMHII, n'est pas suffisante et que cette expression est coordonnée à, mais non régulée par, l'activité de la voie NFkB. De plus, elle coïncide avec la production de cytokines associées à l'angiogenèse et la métastase, pouvant ainsi expliquer l'association avec le mauvais pronostic. D'autre part, nous nous sommes intéressés à l'influence du microenvironnement sur l'agressivité du mélanome. Nous avons étudié les propriétés d'initiation tumorale, d'invasion et de potentialité de cellules de mélanome cultivées en 3D dans un milieu spécifique des cellules souches des crêtes neurales. Ce mode de culture augmente alors les capacités invasives des cellules et engendre une dédifférenciation marquée par l'expression de facteurs embryonnaires et par une augmentation de la potentialité des cellules. De plus, il semblerait que l'expression de ces facteurs embryonnaires soit responsable des modifications des propriétés d'agressivité observée. Cette thèse s'inscrit dans les interrogations actuelles sur le concept de cellules souches cancéreuses (CSC), proposant de définir les CSC, non comme une entité mais comme un état modulable en fonction du microenvironnement tumoral.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (199 p.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : 376 réf.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris Diderot - Paris 7. Service commun de la documentation. Bibliothèque Universitaire des Grands Moulins.
  • PEB soumis à condition
  • Cote : TS (2010) 033
  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire de santé (Paris). Pôle pharmacie, biologie et cosmétologie.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : MFTH 8064
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.