Cartographie des intéractions entre protéines virales codées par le gène P des Paramyxoviridae et protéines cellulaires

par Grégory Caignard

Thèse de doctorat en Microbiologie. Virologie fondamentale

Sous la direction de Frédéric Tangy.

Soutenue en 2010

à Paris 7 .

  • Titre traduit

    Mapping interactions between viral proteins encoded by the P gene of Paramyxoviridae and cellular proteins


  • Pas de résumé disponible.


  • Résumé

    La famille des Paramyxoviridae comprend plusieurs virus pathogènes pour l'homme, certains connus depuis longtemps comme le virus de la rougeole (MV), le virus des oreillons (MuV) ou le virus parainfluenza de type 3 (hPIV3), et d'autres identifiés plus récemment comme le virus Nipah (NiV). Dans le cadre d'un programme de cartographie des interactions virus-hôte, mon projet de thèse vise à identifier les cibles cellulaires des protéines codées par le gène P de ces quatre virus ainsi que du virus Tioman (TioV) dont le seul hôte connu à ce jour est la chauve-souris frugivore. J'ai ainsi réalisé 44 cribles double-hybride et identifié une centaine d'interactions virus-hôte nouvelles. L'analyse de ces interactions montre clairement un enrichissement pour des facteurs de transduction du signal, notamment des protéines impliquées dans la réponse immunitaire. L'identification de STAT1, STAT2 et Jakl, comme partenaires cellulaires de la protéine V du virus de la rougeole nous a permis d'expliquer l'inhibition de la réponse interféron de type I par cette protéine virale. Par ailleurs, nous avons démontré que la protéine V du virus Tioman n'est pas capable de bloquer efficacement le signal IFN-cc/|3 dans des cellules humaines, probablement à cause d'un défaut d'interaction avec STAT2. Une autre étude nous a permis de mettre en évidence l'activité duale portée par la protéine C du virus hPIV3 sur le signal IFN-ct/|3 et la voie MAPK/ERK. La potentialisation de la voie MAPK/ERK en réponse aux facteurs de croissance comme l'EGF par C-hPIV3 pourrait expliquer Phyper-inflammation de Pépithélium respiratoire observée dans le cas d'une infection par ce virus.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (128 p.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : 566 Réf.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris Diderot - Paris 7. Service commun de la documentation. Bibliothèque Universitaire des Grands Moulins.
  • PEB soumis à condition
  • Cote : TS (2010) 020
  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire de santé (Paris). Pôle pharmacie, biologie et cosmétologie.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : MFTH 8046
  • Bibliothèque : Institut Pasteur (Paris). Centre de Ressources en Information Scientifique (CeRIS) - Bibliothèque.
  • Non disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.