Intéractions entre bactérie pathogène et barrière intestinale : l'exemple de Listeria monocytogenes

par Nikitas Georgios

Thèse de doctorat en Microbiologie

Sous la direction de Marc Lecuit.

Soutenue en 2010

à Paris 7 .


  • Résumé

    Listeria monocytogenes (Lm), responsable de la listériose humaine, traverse la barrière intestinale. L'interaction entre InlA, de Lm, et la E-cadhérine (Ecad), des cellules épithéliales, est cruciale pour l'infection Les sites d'interaction et les mécanismes du franchissement de la barrière intestinale sont inconnus. Par microscopie biphotonique nous avons démontré in vivo: i) l'accessibilité luminale de la Ecad au niveau des cellules à mucus et des cellules adjacentes et ii) que Lm franchi la barrière intestinale par transcytose et est transféré dans la lamina propria sous-jacente par exocytose. Nous avons suivi une approche génétique, en utilisant de différentes lignées de souris transgéniques et "knock-out", pour étudier la contribution des cellules dendritiques (DCs) et des cellules M de l'épithelium, à la traversée InlA-indépendante de la barrière intestinale. Nous avons démontré le rôle des ces cellules dans la traversée InlA-indépendante de la barrière. Nous étudions la réponse de l'hôte induite par Lm. Nous avons étudié in vivo le statut transcriptionnel de Lm lors de l'invasion intestinale. À partir d'ARN bactérien extrait de la lumière intestinale de souris infectées, une analyse transcriptomique à l'aide de puces génomiques de Lm a été réalisée. Nous avons montré que les gènes de Lm exprimés sont impliqués dans les voies d'utilisation de sources alternatives de carbone, associés à la virulence, à la réponse au stress, à la division cellulaire et aux modifications de structure de la paroi bactérienne. Ces différentes approches expérimentales contribueront à une meilleure compréhension de la physiologie intestinale et de physiopathologie de la listériose.

  • Titre traduit

    Microbial interactions with the intestinal barrier : the Listeria monocytogenes model


  • Résumé

    Listeria monocytogenes (Lm) crosses the intestinal barrier and causes human listeriosis. The interaction between the Lm protein InlA and E-cadherin (Ecad) expressed by epithelial cells is crucial for the infection. The sites of interaction and the mechanisms of the crossing of the intestinal barrier are not known. We used in vivo two-photon microscopy to show that: i) Ecad is luminally accessible at the level of goblet cells and their adjacent enterocytes and ii) Lm crosses the intestinal barrier by transcytosis and is transferred to the underlying lamina propria by exocytosis. Using different transgenic and knock-out mouse lines we studied the contribution of dendritic cells (DCs) and M cells of the epithelium to the InlA-independent crossing of the intestinal barrier. Both DCs and M cells are important in the crossing of the epithelium. We study the intestinal immune response induced by Lm. We studied in vivo the Lm transcriptional status during the intestinal invasion. We used custom-made Lm gene chip and bacterial RNA extracted from the intestinal lumen of orally infected mice. Most of the genes expressed are involved in alternative-carbon-source utilization pathways, are associated with virulence, general stress response, cell division and changes in cell wall structure. These different approaches allow us to comprehend the intestinal physiology and the pathophysiology of listeriosis.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (141 f.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : 320 Réf.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris Diderot - Paris 7. Service commun de la documentation. Bibliothèque Universitaire des Grands Moulins.
  • PEB soumis à condition
  • Cote : TS (2010) 011
  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire de santé (Paris). Pôle pharmacie, biologie et cosmétologie.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : MFTH 8059
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.