Etudes des effets de la pénicilline G sur les infections à chlamydia trachomatis

par Maud Dumoux

Thèse de doctorat en Immunologie

Sous la direction de Colette Kanellopoulos-Langevin et de Philippe Verbeke.

Soutenue en 2010

à Paris 7 .


  • Résumé

    Les chlamydioses sont à l'origine de trachome oculaire, de pneumopathies et de maladies sexuellement transmissibles. Les infections à Chlamydia trachomatis sont fréquemment asymptomatiques et présentent des formes persistantes. Cette combinaison est à l'origine de troubles graves tels que la cécité, la stérilité et les grossesses extra-utérines. Elle est également à l'origine de la dissémination de la bactérie dans l'organisme à l'origine de cardiopathie et d'arthrite faisant des chlamydioses un problème majeur de santé publique. Ces travaux démontrent que la Pénicilline G n'est pas un inducteur de persistance, comme décrit dans la littérature, mais un puissant inducteur de dégradation de Chlamydia, y compris des formes persistantes in vitro, ce dont sont incapables les antibiotiques actuels. Nous avons cherché à déterminer les mécanismes cellulaires de cette dégradation et avons mis en évidence l'inhibition par la Pénicilline G d'un facteur de virulence de Chlamydia. Ces travaux proposent de réintroduire la Pénicilline G dans l'antibiothérapie des chlamydioses particulièrement lorsque la persistance est attestée. Ce travail examine également les-relations hôte-pathogènes et tentent d'expliquer le paradoxe de Chlamydia.

  • Titre traduit

    Penicillin G treatment on chlamydia trachomatis infections


  • Résumé

    Chlamydia trachomatis infections lead to ocular trachoma, pneumopathy and sexually transmitted diseases. These infections are mostly not symptomatic and present persistent forms. This combination brings about severe consequences: cecity, sterility, extra uterine pregnancy. . . Moreover, it can allow bacterial dissemination in the organism leading to cardiopathy and arthritis. Consequently, chlamydiosis must be considered as a main public health problem. This work presents Penicillin G not as a persistence inducer, like literature proposes, but as a trigger of Chlamydia death, including persistent forms, which antibiotics in current use are unable to do. We tried to determine cellular mechanisms that sustain this degradation and demonstrate Penicillin G inhibition on a virulence factor secreted by Chlamydia. This study proposes to reintroduce Penicillin G in therapeutic protocols, especially in the persistence stages of the disease. This work also explores host-pathogen interactions and proposes a hypothesis to elucidate the Chlamydia paradox.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. ([166] f.)
  • Annexes : 58 réf.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris Diderot - Paris 7. Service commun de la documentation. Bibliothèque Universitaire des Grands Moulins.
  • PEB soumis à condition
  • Cote : TS (2010) 009
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.