La présence cambodgienne en France depuis le protectorat (1863-1953) jusqu'à aujourd'hui : des étudiants aux réfugiés en passant par les soldats et travailleurs pendant les guerres, une immigration en constante mutation : un cas d'étude : la ville de Toulouse

par Julia Ponrouch

Thèse de doctorat en Histoire et civilisations

Sous la direction de Alain Forest.

Soutenue en 2010

à Paris 7 .


  • Résumé

    Ce travail retrace l'histoire de l'immigration cambodgienne en France depuis la venue d'étudiants sous le protectorat français, à la fin du XIXe siècle. Cette immigration a connu de nombreuses formes. Les séjours temporaires d'étudiants et les renforts de guerre sous le protectorat n'ont jamais concerné plus de quelques centaines d'individus. L'immigration massive et définitive de réfugiés, à la fin du XXe siècle, a par contre amené plus de 50 000 Cambodgiens en France. À présent, les regroupements familiaux et les mariages viennent s'ajouter à l'immigration étudiante. Des associations politiques cambodgiennes ont existé en France dès les années 1940. Elles ont évolué au fil du temps, suivant l'histoire du Cambodge. On observe aujourd'hui des associations principalement culturelles, existant au sein d'une communauté beaucoup plus nombreuse et structurée. L'accueil de cette population par l'État et les Français, plutôt hostile durant les guerres, a été favorable par la suite, jouant un rôle non négligeable dans l'intégration des réfugiés. Leur réception a été organisée par des dirigeants soucieux de ne pas commettre les mêmes erreurs qu'avec d'autres populations. Les Cambodgiens ont ainsi été dispersés dans tout le pays, accueillis pour plus des deux tiers dans des centres provisoires d'hébergement. La politique d'accueil, les réactions des Français, la culture des Cambodgiens sont autant de facteurs qui ont induit leur stratégie d'intégration. Cette histoire a été illustrée par l'étude de la ville de Toulouse, ville d'accueil depuis le début de cette immigration dont la communauté cambodgienne a connu ces trois dernières décennies une vie associative dynamique.

  • Titre traduit

    The presence of Khmer people in France since the protectorate (1863-1953) until today From students to refugees, including soldiers and workers during the wars, an immigration in constant mutation : a study case: the town of Toulouse


  • Résumé

    This study details the history of Cambodian immigration in France since the French Protectorate became established, at the end of 19th century. This immigration took many forms. Students' and military troops' temporary stays during the Protectorate concerned a few hundred people ail together. This was followed by a massive and permanent immigration in France of more than 50,000 Cambodian refugees at the end of the 20th century. Nowadays, Cambodian student immigration is supplemented with people settling in by family entry and through marriage. Cambodian political associations have been present in France since the 1940's. These associations have evolved over time, depending on Cambodia's situation. These days, Cambodian associations are mainly cultural and operate within a much bigger and more structured community. The French state and population were rather hostile to Cambodian immigrants during wars, but they became welcoming later on, which played a significant positive role in the integration of refugees. These refugees were then received by institutions paying attention not to repeat the mistakes made with other nationalities. Thus Cambodian people were scattered ail around the country, more than two thirds of them being taken care of in temporary housing centers. Reception policy, reactions of French people, and Cambodian people's culture concurred to the integration strategy of these immigrants. This history has been detailed through the specific study of Toulouse, a city that has welcomed this immigration since its beginning and whose Cambodian community has been characterized for the past three decades by a lively social life through associations.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 2 vol. (418 f.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : 430 ref.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris Diderot - Paris 7. Service commun de la documentation. Bibliothèque Universitaire des Grands Moulins.
  • PEB soumis à condition
  • Cote : TS (2010) 078

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire de la Sorbonne (Paris).
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : MC 12544
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.