Réflexions psychopathologiques sur le vécu de l'infertilité et de l'assistance médicale à la procréation chez des femmes Algériennes

par Sandra Sellahi

Thèse de doctorat en Médecine scientifique, psychopathologie et psychanalyse

Sous la direction de Francis Drossart.

Soutenue en 2010

à Paris 7 .


  • Résumé

    Ce travail biculturel, fait entre deux pays, l'Algérie et la France se destine à repérer les particularités que représente le vécu de l'infertilité et de l'assistance médicale à la procréation chez des femmes algériennes. Cette étude sur l'infertilité, sur les nouvelles techniques d'aide médicale à la procréation et sur le désir d'enfant, se situe au croisement de plusieurs disciplines : psychanalyse, médecine, anthropologie et sociologie. Partant d'un matériel clinique recueilli par le biais d'entretiens cliniques semi-directifs avec des femmes algériennes en cours de processus d'AMP, il a été question dans cette recherche, d'éclairer et de mieux comprendre la problématique des femmes en générale dans leur rapport à l'AMP, à partir de ce que révèlent les spécificités du vécu de femmes algériennes de ces techniques médicales, du fait du prédéterminant culturel, religieux et social. Trois questions en particulier ont étaient traitées. La première concerne les motivations psychiques de l'exil au nom du désir d'enfant, une réflexion construite à partir de la rencontre de couples algériens venus en France pour faire des fécondations In Vitro. La deuxième concerne le lien entre la féminité et la maternité, toujours à partir des propos de femmes infertiles et en s'appuyant sur différentes théories psychanalytique. La dernière hypothèse s'intéresse au lien fait par les couples algériens entre la conception par FIV et la problématique de l'enfant adopté avec les fantasmes autour d'un doute sur la paternité et d'une peur d'inceste que ce lien sous-tend.

  • Titre traduit

    Psychopathological thoughts about the Algerian women's personal experience on infertility and aided medical procreation


  • Résumé

    This bi-cultural work, done between two countries, Algeria and France, has for main goal to identify the particularities that are shown by the Algerian women's personal experience on infertility and aided medical procreation. A study on infertility that is situated on the way of several domains psychoanalysis, medicine, anthropology, sociology. Starting from a clinical material get thanks to semi-directive interviews, the point of this work is to spot, in a first step, the specificities shown b the Algerian women in their relationship with the IVF, due to the cultural pre-determining, their lift conditions and the cultural and religious context. Specificities that prove to be enlightening women's problematic in general in their relationship with the IVF. Three questions in particular have been treated. The first concerns the psychic motivations of the exile in the name of child's desire; the second one concerns the link between femininity and maternity, still from infertile women's talks and by relying on different psychoanalytical theories. The last assumption deals with the link made b the Algerian couples between IVF procreation and the problematic of the adopted child and fantasies relating to a doubt about the paternity and to a fear of incest as a non biological child.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (194-4 p.)
  • Annexes : 65 réf.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris Diderot - Paris 7. Service commun de la documentation. Bibliothèque Universitaire des Grands Moulins.
  • PEB soumis à condition
  • Cote : TL (2010) 056
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.