Portée et limites de la convention sur la protection et la promotion de la diversité des expressions culturelles de l'UNESCO de 2005

par Sabine Gagnier

Thèse de doctorat en Dynamiques comparées des sociétés en développement

Sous la direction de Monique Chemillier-Gendreau.

Soutenue en 2010

à Paris 7 .

  • Titre traduit

    Scope and Limits of the Convention of UNESCO on the Protection and Promotion of the Diversity of Cultural Expressions of 2005


  • Pas de résumé disponible.


  • Résumé

    Certains Etats ont voulu rendre légales leurs politiques culturelles en adoptant la Convention sur la protection et la promotion de la diversité des expressions culturelles à l'UNESCO en 2005. Cette norme revient à maintenir les intérêts des Etats qui ont déjà des politiques culturelles. Ses mécanismes restent faibles au regard de la puissance de l'OMC. Ainsi, la diversité culturelle, encadrée par les souverainetés dans la Convention peut-elle être protégée et promue ? Il faut se saisir des outils tels que la norme impérative pour garantir une protection mondiale. Les Etats sont aujourd'hui, aussi, un moyen d'organiser une protection de la culture. Une première partie étudie les étapes de la négociation de la Convention et analyse les nuances entre les avant-projets et le texte final pour dégager la question de l'effectivité juridique de la norme. La seconde partie analyse les enjeux décisifs que la Convention a permis de soulever.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (421 p.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : 381 réf.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris Diderot - Paris 7. Service commun de la documentation. Bibliothèque Universitaire des Grands Moulins.
  • PEB soumis à condition
  • Cote : TL (2010) 027
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.