La crise du front de libération nationale de l'été 1962 : indépendance et enjeux de pouvoirs

par Amar Mohand-Amer

Thèse de doctorat en Histoire

Sous la direction de Omar Carlier.

Soutenue en 2010

à Paris 7 .


  • Résumé

    La crise du FLN de l'été 1962 est l'aboutissement logique des mutations que le FLN a connu depuis sa création à l'automne 1954. Au cours des sept années et demie qu'a duré le conflit armé, de graves dissensions ont couvé en son sein. L'objectif de l'indépendance atteint, la course à la direction du pays est devenue une autre guerre à gagner pour de nombreux dirigeants du FLN et de FALN (Armée de libération nationale). Chronologiquement, c'est la suspension, dans la nuit du 5 au 6 juin 1962, des travaux de la cinquième et dernière session du Conseil national de la Révolution algérienne (CNRA) de Tripoli qui marque le début de la crise. Celle-ci s'achève le 5 septembre 1962, au moment ou le Bureau politique (BP) du FLN et le conseil de là Wilâya 4 (celle de l'Algérois) concluent un cessez-le-feu. La crise de l'été 1962 se solde par des centaines de victimes. Les enjeux politiques de la crise du FLN à l'été 1962 sont considérables. La constitution du nouvel État algérien est étroitement liée à cet événement historique. Les premiers dirigeants de l'Algérie indépendante sont les vainqueurs de cette confrontation politique et militaire. Les vaincus, quant à eux, se sont retirés de la vie publique, ou ont constitué une opposition politique au nouveau régime.

  • Titre traduit

    The FLN's crisis in the summer of 1962


  • Résumé

    The FLN's crisis in the summer of 1962 was the logical result of the changes that it had undergone since its creation in the autumn of 1954. During the seven and half years of the armed conflict, serious discords had brewed within the organization. Once the goal of Independence had been achieved, the race for control of the country became another war to win for many of the leaders of the FLN or ALN (National Liberation Army). Chronologically, it was the suspension of the National Council of the Algerian Revolution's (CNRA) fifth and last session in Tripoli, during the night between June 5th and 6th 1962, that marked the beginning of the crisis, which ceased on September 5th, when the FLN's political bureau (BP) and the 4th Wilâya's council declared a ceasefire. The crisis of the summer of 1962 ended with hundreds of victims. The political stakes were significant. The setting up of the new Algerian state was closely tied to this historical event. The first leaders of independent Algeria were the winners of this political and military confrontation. As for the vanquished, they either retired from public life or built up political opposition to the new regime.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (370 f.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : 200 Réf.

Où se trouve cette thèse ?