Ahmad Qamardine (1895-1974) : un intellectuel comorien et ses réseaux

par Toibibou Ali Mohamed

Thèse de doctorat en Histoire de l'Afrique. Histoire, archéologie et histoire de l'Art

Sous la direction de Faranirina V. Rajaonah.

Soutenue en 2010

à Paris 7 .


  • Résumé

    En 1921, Ahmad Qamardine s'installa à Tananarive où il fut nommé traducteur interprète du Gouvernement général, après avoir occupé un poste de secrétaire greffier aux Comores. Cet intellectuel au service de la France dans la Grande île devint journaliste et sous-gouverneur chargé des affaires musulmanes. Profondément attaché à son archipel, Qamardine voulut profiter de son statut de lettré musulman très respecté et de fonctionnaire colonial pour améliorer les conditions de vie de ses compatriotes de Madagascar, promouvoir la culture, l'enseignement islamique et officielle dans l'archipel tout en sollicitant à l'administration, la reconnaissance d'un véritable statut pour les Comores. Après sa retraite en 1960, il rentre définitivement aux Comores où il suscita une prise de conscience collective sur l'identité nationale, le patriotisme et l'indépendance sous l'autonomie interne. Ses idées sont appuyées par le Président Said Mohamed Cheikh qui le recrute comme Attaché de cabinet.

  • Titre traduit

    Ahmad Qamardine (1895-1974) : a Comorian intellectual and his networks


  • Résumé

    In 1921, after having occupied the post of legal secretary in the Comoros, Ahmad Qamardine settled in Tananarive where he was named interpreter translater to the Gouvernement general of Madagascar. This intellectual at the service of France on the big island became a journalist and sous-gouverneur in charge of Islamic Affairs. Deeply attached to his islands, Qamardine wanted to take advantage of his status as a highly respected Islamic scholar and colonial civil servant to improve the living conditions of his compatriots in Madagascar, promote their culture, and the Islamic and formal education in the islands, while at the same time pressing the administration to accord a distinct status to the Comoros. After his retirement in 1960, he returned to the Comoros for good, where he generated a collective awareness of national identity, patriotism and independence in the context of internal self-government. His ideas were viewed favourably by the president, Said Mohamed Cheikh, who employed him as a cabinet attaché.

Autre version

Cette thèse a donné lieu à une publication en 2016 par l'Harmattan à Paris

Culture intellectuelle et colonisation aux Comores, 1895-1974 : Aḥmad Qamar al-Dîn et sa génération


Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (527 f.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : 217 réf.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris Diderot - Paris 7. Service commun de la documentation. Bibliothèque Universitaire des Grands Moulins.
  • PEB soumis à condition
  • Cote : TL (2010) 007

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire de la Sorbonne (Paris).
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : MC 12142
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.
Cette thèse a donné lieu à 1 publication .

Consulter en bibliothèque

Cette thèse a donné lieu à une publication en 2016 par l'Harmattan à Paris

Informations

  • Sous le titre : Culture intellectuelle et colonisation aux Comores, 1895-1974 : Aḥmad Qamar al-Dîn et sa génération
  • Dans la collection : Océan indien-études
  • Détails : 1 vol. (420 p.)
  • ISBN : 978-2-343-07823-6
  • Annexes : Bibliogr. p. 381-399. Notes bibliogr. Index
La version de soutenance de cette thèse existe aussi sous forme papier.

Où se trouve cette thèse ?

Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.