A constraint-based approach to verbal constructions in Mauritian : Morphological, syntactic and discourse-based aspects

par Fabiola Henri

Thèse de doctorat en Sciences du langage

Sous la direction de Anne Abeillé et de Vinesh Y. Hookoomsing.

Soutenue en 2010

à Paris 7 .

  • Titre traduit

    Une approche constructionnelle des phrases simples du mauricien : aspects morphologiques, syntaxiques et discursives


  • Résumé

    Dans cette thèse, nous examinons les aspects morphologiques, syntaxiques et discursives liés au phénomène d'alternance de forme verbale en mauricien. Je démontre que contrairement à ce qui semble être une alternance conditionnée phonologiquement, l'alternance Forme Courte/Forme Longue, héritée sans doute du système flexionnelle du français, est corrélée et à la structure argumentale du verbe et à des phénomènes discursifs. Outre cette distinction morphomique au niveau de leur distribution, les deux formes verbales présentent un système flexionnel plus ou moins complexe, apportant ainsi de nouveaux arguments pour les analyses morphologiques à la Aronoff (1994). Elle apporte également des arguments supplémentaires pour la distinction de types de compléments: clausaux versus non-clausaux établit par Bresnan (1982). Une des découvertes majeures de cette thèse concerne les phénomènes de focus, comme par exemple, la forme longue en tant qu'exposant de Verum Focus ou la topicalisation comme moyen de focaliser l'objet comme substitut de la passivisation. D'autres phénomènes comme les phrases averbales ou le comportement verbes à montée et à contrôle, arguent en faveur d'une analyse purement lexicaliste.


  • Pas de résumé disponible.


  • Résumé

    This thesis explores the morphological, syntactic and discursive-based aspects related to the phenomenon of verb form alternation present in Mauritian. Contrary to what has often been argued, such an alternation is not phonologically conditioned but syntactically- and discursively-driven. Verb form alternation is an exponent of a systematic distinction marking argument realization modes. This alternation shows the trappings of a complex inflectional System with a morphomic distribution of the two forms (Aronoff 1994). In addition, this morphosyntactic distinction receives a natural explanation if one abandons any analysis in terms of Case Assignment. The distribution of the two forms of verbs is remarkable: the contexts in which they appear do not form a natural class. The morphological sensitivity to argument realization provides a strong argument for distinguishing between the different types of complements. A first finding of this thesis concerns Focus phenomena When the Long Form appears with non-clausal complements, they carry Verum Focus. On the other hand, contrastive focus appearing with ditransitives provide a good diagnostic for determining passivization. Ditransitives seem to passivize with the PP agent, only when they have an object argument missing. Otherwise focus of the object is done via object topicalization and subject pro drop with the construction remaining in the active voice. A second innovation relates to unaccusative verbs which clearly differ from passive verbs in many respects. A final distinction brought to light herein concerns the distinction between raising and control verbs. The cited phenomena, not to mention copular and copulaless clauses, all provide evidence for a strict lexicalist approach to grammar.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (437 p.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : 130 réf.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris Diderot - Paris 7. Service commun de la documentation. Bibliothèque Universitaire des Grands Moulins.
  • PEB soumis à condition
  • Cote : TL (2010) 003

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire de la Sorbonne (Paris).
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : MC 11818
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.