Incorporation de dUTP et hypermutation somatique des gènes des immunoglobulines

par Benjamin Roche

Thèse de doctorat en Immunologie

Sous la direction de François Rougeon.

Soutenue en 2010

à Paris 6 .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    L’hypermutation somatique (SHM) des gènes des immunoglobulines est le résultat d’un processus initié par l’enzyme AID (activation-induced cytidine deaminase), une cytidine-désaminase. Deux mécanismes différents sont responsables de l’apparition des mutations au niveau des paires CG (phase I) et AT (phase II). Le mismatch U:G résultant de l’action de l’AID peut être répliqué, ce qui donnera des mutations de transition au niveau des paires CG, ou l’uracile excisé, formant un site abasique qui, répliqué, résultera en des mutations de transition/transversion au niveau des paires CG. Alternativement, le mismatch peut être reconnu par le système de MMR (mismatch-repair), qui excise le brin contenant l’uracile. C’est pendant sa resynthèse par une ADN-polymérase que sont introduites les mutations au niveau des paires AT. Deux mécanismes ont été proposés pour rendre compte de cette sélectivité : des ADN-polymérases error-prone spécifiques, et/ou l’incorporation de dUTP. Cependant, aucune donnée expérimentale n’avait encore été obtenue quant à la possible contribution de ce dernier. Nous avons mis au point une méthode basée sur la LA-PCR (ligation-anchored PCR), nous permettant d’identifier la présence d’uracile dans les gènes VkOx de souris immunisées, à la fois dans le contexte de mismatchs U:G (résultants de l’action de l’AID), et de paires U:A (résultants de l’incorporation de dUTP). Ces résultats montrent que le mécanisme d’incorporation de dUTP est impliqué dans l’hypermutation somatique, et pourrait constituer le mécanisme principal responsable de l’apparition des mutations de phase II

  • Titre traduit

    DUTP incorporation and somatic hypermutation of immunoglobulin genes


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. ([221] p.)
  • Annexes : Bibliogr. p. 115-167. 891 réf. bibliogr.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Pierre et Marie Curie. Bibliothèque Universitaire Pierre et Marie Curie. Section Biologie-Chimie-Physique Recherche.
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
  • Cote : T Paris 6 2010 657
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.