Croissance et magnétisme de nano-alliages CoxPt1-x supportés

par Nicolas Moreau

Thèse de doctorat en Physique

Sous la direction de Sylvie Rousset.

Soutenue en 2010

à Paris 6 .


  • Résumé

    Dans ce travail de thèse, nous avons étudié la structure et les propriétés magnétiques de nanoparticules CoxPt1-x épitaxiées sur Au(111). Notre étude de la croissance des nanostructures, réalisée par microscopie à effet tunnel, a montré que l’utilisation d’une surface auto-organisée Au(111) permettait d’obtenir une croissance organisée d’ilots pour des concentrations en platine allant jusqu’à 50%. Nous avons également mis en évidence une modification de la morphologie des nanostructures en fonction de leur composition. En effet, les ilots d’alliage CoxPt1-x présentent une morphologie ambicouche (i. E. La présence simultanée de parties monocouche et bicouche) qui semble propre aux nanostructures d’alliage. Des simulations de dynamique moléculaire nous ont permis de démontrer que cette morphologie résultait de considérations cinétiques. En effet, le cobalt présente un désaccord de paramètre de maille important avec l’or, ce qui lui permet de monter en 2e couche via une faible énergie d’activation. Ainsi, malgré la forte enthalpie de mélange du système (Co, Pt) il se produit une démixtion partielle au sein des nanostructures, avec un enrichissement en cobalt des couches supérieures. L’ajustement de cycles d’aimantation (obtenus par dichroïsme magnétique circulaire des rayons X) en fonction de la température et de l’angle d’application du champ nous a permis de montrer la diminution de l’anisotropie magnétique des ilots en fonction de l’augmentation de la concentration en platine. Nous avons interprété ce résultat via un modèle phénoménologique de paires qui montre que le rapport d’aspect très anisotrope des nanostructures (un ou deux plans atomiques) est à l’origine de cette variation.

  • Titre traduit

    Growth and magnetism of supported CoxPt1-x nanoalloys


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (133 p.)
  • Annexes : Bibliogr. p. 123-133. 125 réf. bibliogr.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Pierre et Marie Curie. Bibliothèque Universitaire Pierre et Marie Curie. Section Biologie-Chimie-Physique Recherche.
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
  • Cote : T Paris 6 2010 648
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.