Nanoparticules de nickel de morphologies spécifiques : application en catalyse d'hydrogénation sélective

par Julie Aguilhon

Thèse de doctorat en Physique et chimie des matériaux

Sous la direction de Clément Sanchez.

Soutenue en 2010

à Paris 6 .


  • Pas de résumé disponible.

  • Titre traduit

    Nickel nanoparticles with specific morphologies : application in selective hydrogenation catalysis


  • Pas de résumé disponible.


  • Résumé

    L’objectif de cette thèse est d’élaborer des nanoparticules de nickel de morphologies spécifiques en solution aqueuse et d’étudier leurs propriétés catalytiques, une fois déposées sur un support, dans une réaction modèle d'hydrogénation sélective. Les nanoparticules de nickel ont été préparées via la réduction d'un sel métallique en présence d'un tensioactif. Des agrégats de nanoparticules de type "oursin" sont ainsi formés. Ces nanomatériaux sont constitués d'un cœur et de pointes exposant des plans cristallographiques. Un mécanisme de formation a pu être proposé : réduction de flocons d'hydroxyde de nickel et auto-assemblage pour former le cœur des "oursins", puis croissance des pointes. En présence du support (alumine) dans la solution de nanoparticules formées ou en cours de formation, et après imprégnation et séchage, un composé de structure lamellaire de type hydrotalcite est identifié et présente deux morphologies : des filaments enchevêtrés (whiskers) et des plaquettes empilées. Après un traitement thermique sous H2, des nanoparticules de nickel de morphologies spécifiques (icosaèdre, bâtonnet, cube, isotrope) sont formées. Elles exposent très majoritairement des faces {111} (90%). Dans les conditions catalytiques étudiées, ces catalyseurs présentent une sélectivité pour la conversion en oléfines bien meilleure (95%), équivalente à celle d'un catalyseur Pd, que le catalyseur Ni de référence (83%). La présence de brome a également une influence supplémentaire sur les propriétés catalytiques des catalyseurs.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (214 p.)
  • Annexes : Bibliogr. en fin de chapitres. 215 réf. bibliogr.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Pierre et Marie Curie. Bibliothèque Universitaire Pierre et Marie Curie. Section Biologie-Chimie-Physique Recherche.
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
  • Cote : T Paris 6 2010 602
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.