Opportunistic mobile social networks at work

par Anna-Kaisa Pietiläinen

Thèse de doctorat en Systèmes informatiques

Sous la direction de Serge Fdida.

Soutenue en 2010

à Paris 6 .

  • Titre traduit

    Communication opportuniste dans les réseaux sociaux ad hoc


  • Pas de résumé disponible.


  • Résumé

    Les réseaux mobiles opportunistes ad-hoc se forment lorsque des terminaux mobiles portés par des utilisateurs communiquent entre eux sans aucune infrastructure. Ils diffèrent ainsi des réseaux classiques comme Internet dont l'architecture suppose la disponibilité instantanée de chemins reliant les hôtes et dont les délais de propagation, et le taux de perte des paquets, sont faibles. Dans les réseaux opportunistes, la mobilité des individus induit de nombreuses déconnexions et de grandes variations des délais. Dans cette thèse nous adoptons une démarche expérimentale pour concevoir et analyser les réseaux opportunistes. D'abord l'étude détaillée des communications opportunistes via Bluetooth dans des environnements contrôlés et réels, montre qu'en dépit des limitations pratiques de cette technologie, la communication opportuniste ad-hoc constitue un paradigme de communication efficace et attractif. Nous avons ensuite conçu et implémenté MobiClique, un middleware de communication destiné aux réseaux opportunistes qui s'appuie sur la mobilité et les relations sociales des utilisateurs pour le routage opportuniste des messages. Enfin, la réalisation d'une expérience grandeur nature mobilisant 80 personnes nous a permis de collecter les informations concernant leurs réseaux sociaux, leurs contacts ad-hoc et les traces de leurs communications. Nous proposons une méthodologie d'analyse des structures des communautés temporelles dans le réseau opportuniste. Nous étudions également de quelle façon ces structures et les interactions sociales caractérisent les chemins de dissémination du contenu.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. ( XIV-130 p.)
  • Annexes : Bibliogr. p. 111-124. 146 réf. bibliogr.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Pierre et Marie Curie. Bibliothèque Universitaire Pierre et Marie Curie . Section Mathématiques-Informatique Recherche.
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
  • Cote : T Paris 6 587
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.