Signes neurologiques mineurs et saccades oculaires dans la schizophrénie : corrélats physiopathologiques et arguments pour une implication du cervelet

par Hernan J. Picard

Thèse de doctorat en Neurosciences cognitives

Sous la direction de Marie-Odile Krebs.

Soutenue en 2010

à Paris 6 .


  • Résumé

    L’hypothèse de la dysmétrie cognitive de la schizophrénie propose que des dysfonctionnements, d’origine neurodéveloppementale, des circuits cortico-cérébelleux-thalamo-corticaux (CCTC) seraient à la base de la maladie. Nous avons évalué au niveau comportemental, le fonctionnement des circuits CCTC dans la schizophrénie, par le biais de tests de saccades oculaires et des Signes Neurologiques Mineurs (SNM). Premièrement, nous avons étudié les corrélations entre les scores des SNM et trois paradigmes de saccades (simples, prédictives et mémorisées) dans un groupe de patients schizophrènes (n=78) vs un groupe de témoins sains (n=41) l’hypothèse étant que les scores de SNM seraient corrélés aux anomalies saccadiques des sujets. Par la suite, nous avons comparé des patients schizophrènes (n=23) à des témoins sains (n=13) dans un paradigme de saccades adaptatives, paradigme très sensible aux dysfonctionnements du cervelet. Les SNM ont permis de définir des sous-groupes plus homogènes de sujets ayant une « charge développementale » élevée (SZNSS+) ou faible (SZNSS-). Par rapport aux témoins, les SZNSS+ (n=12) présentaient une adaptation saccadique plus lente et moindre, en particulier dans sa phase initiale, suggérant ainsi une probable implication du cervelet dans la physiopathologie de la maladie. L’ensemble des résultats est discuté à la lumière de l’hypothèse de la dysmétrie cognitive et des connaissances actuelles sur la physiologie du cervelet et des mouvements oculaires. Ce travail souligne aussi l’importance des phénotypes intermédiaires (dont SNM) dans la recherche fondamentale en psychiatrie.

  • Titre traduit

    Neurological soft signs and oculomotor saccades in schizophrenia : pathophysiological correlates and arguments for an involvement of the cerebellum


  • Pas de résumé disponible.


  • Résumé

    The cognitive dysmetria hypothesis of schizophrenia proposes that dysfunctions of the cortico-cerebellar-thalamo-cortical circuits (CCTC), neurodevelopmental in origin, would be the basis of the disease. We evaluated at the behavioral level, the CCTC circuits in schizophrenia, through saccadic eye tests and Neurological Soft Signs (NSS). Firstly, we studied the correlations between NSS scores and three saccadic paradigms (simple, predictive and memorized saccades) in a group of schizophrenic patients (n = 78) vs a healthy control group (n = 41) the hypothesis being that NSS scores would be correlated with saccadic abnormalities. Subsequently, we compared patients with schizophrenia (n = 23) vs healthy controls (n = 13) in a saccadic adaptation paradigm, which is very sensitive to dysfunction of the cerebellum. NSS allowed us to define more homogeneous subgroups of subjects with a high "developmental load" (SZNSS+) or a low "developmental load" (SZNSS-). Compared with controls, SZNSS+ (n = 12) had slower and incomplete saccadic adaptation, especially in its initial phase, suggesting a probable involvement of the cerebellum in the physiopathology of the disease. The overall results are discussed in light of the cognitive dysmetria hypothesis and current knowledge on the physiology of the cerebellum and eye movements. This work also highlights the importance of intermediate phenotypes (including NSS) in basic research in psychiatry.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (203 p.)
  • Annexes : Bibliogr. p. 155-175. 311 réf. bibliogr.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire de santé (Paris). Pôle pharmacie, biologie et cosmétologie.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : MFTH 8115
  • Bibliothèque : Université Pierre et Marie Curie. Bibliothèque Universitaire Pierre et Marie Curie. Section Biologie-Chimie-Physique Recherche.
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
  • Cote : T Paris 6 2010 507
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.