Reproduction des grandes algues brunes des côtes Chiliennes et Bretonnes en marge de leur aire de distribution

par Luz Valeria Oppliger Zan

Thèse de doctorat en Diversité du vivant

Sous la direction de Juan A. Correa et de Christophe Destombe.

Soutenue en 2010

à Paris 6 en cotutelle avec l'Universidad católica de Chile .

  • Titre traduit

    Reproduction at the range limits of laminariales at the chilean and european coasts


  • Résumé

    Le développement, la reproduction et la survie d’un organisme, dépendent de son environnement physique et/ou écologique. La sélection en faveur de certains traits d’histoire de vie découle donc de la stabilité de l’environnement (i. E. Reproduction sexuée versus asexuée). La stratégie de reproduction d’une espèce est par conséquent susceptible de se modifier en fonction des changements environnementaux, pouvant survenir en limite d’aire de distribution qui se caractérisent par des fluctuations abiotiques plus importantes. Les grandes algues brunes (Phaeophyceae, Laminariales) sont des espèces structurant les communautés benthiques marines. Elles présentent un cycle de reproduction hétéromorphe avec alternance de phase haploïde microscopique (gamétophyte) et de phase diploïde macroscopique (sporophyte). Les connaissances sur la biologie et la distribution géographique de la plupart de ces espèces n’étaient basées jusqu’à présent que sur l’étude des sporophytes. Mes travaux de thèse ont permis de mettre en évidence l’importance de ces gamétophytes dans le maintien des populations, en comparant les modes de reproduction de trois espèces de laminaires. Les résultats suggèrent que le déterminisme du sexe est principalement génétique et que l’effet de la température de l’eau de mer sur la phase microscopique peut expliquer les distributions géographiques de certaines espèces. Par ailleurs, différents stratégies reproductives ont été observées au sein et entre espèces suggérant l’existence de phénomènes d’adaptations locales. En particulier, en limite d’aire de distribution des espèces, nos résultats montrent l’existence de la parthénogenèse géographique.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (173 p.)
  • Annexes : Bibliogr. en fin de chapitres. 326 réf. bibliogr.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Pierre et Marie Curie. Bibliothèque Universitaire Pierre et Marie Curie. Section Biologie-Chimie-Physique Recherche.
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
  • Cote : T Paris 6 2010 496
  • Bibliothèque : Station biologique. Service de documentation scientifique.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : M-151112001
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.