Réorganisation neurocognitive et perception de la parole après implantation cochléaire chez l'adulte sourd post-lingual

par Diane Lazard

Thèse de doctorat en Neurosciences

Sous la direction de Anne-Lise Giraud.

Soutenue en 2010

à Paris 6 .


  • Résumé

    L’implant cochléaire (IC), par sa capacité à restaurer la communication orale, est une des révolutions médicales du XXe siècle. Cependant, une grande variabilité des performances existe avec au minimum 10% d’échecs. Les facteurs périphériques pouvant influencer les résultats ont fait l’objet de nombreuses études mais sont insuffisants pour expliquer les différences entre les individus. L’avènement de l’exploration cérébrale fonctionnelle a ouvert un champ d’investigation de cette variabilité inter-individuelle, amenant la notion de « cerveau auditif ». Le but de ce travail a été d’approfondir l’influence des processus cognitifs sur les résultats de l’IC. Nous avons montré grâce à un paradigme d’IRM fonctionnelle chez des sujets adultes candidats à l’IC que la surdité acquise entrainait une réorganisation des circuits cérébraux de la mémoire auditive. La mémoire phonologique, indispensable à la perception de la parole et à sa supplémentation audio-visuelle, se dégrade avec la durée de surdité sévère, entrainant une désinhibition du cortex temporal postérieur droit qui se révèle mal-adaptative. Le déclin précoce de la mémoire des sons environnementaux participe à ce processus. L’utilisation prédominante du réseau dorsal se révèle un facteur prédictif positif robuste des performances de l’IC, grâce à des associations visuelles, articulatoires et motrices. Au contraire, le recrutement du réseau ventral basé sur des confrontations mnésiques globales grève le pronostic. Ces données ouvrent de nouvelles perspectives sur la prise en charge neurocognitive des candidats à l’IC afin de préserver la mémoire auditive et ses circuits

  • Titre traduit

    Cerebral reorganization and cochlear implantation outcome in postlingually deaf adults


  • Résumé

    By restoring oral communication, cochlear implant (CI), is one of the major medical developments of the XXth century. However, outcome varies with a least 10% of rehabilitation failure. Peripheral predictors have been largely studied but do not fully explain this variability. Cerebral functional exploration has enlarged the investigation field of the cognitive impact on performance, and had led to the notion of an “auditory brain”. The aim of this thesis was to further explore the influence of cognitive functions in CI outcome. We showed, using a functional MRI paradigm on postlingually deaf adults, candidates to CI, that cortical reorganization of auditory memory networks occurs during deafness. Phonological memory, necessary to speech perception and associated audio‐visual supplementation, progressively deteriorates with profound deafness duration, yielding maladaptive right posterior superior temporal cortex disinhibition. This process is driven by a prompt environmental sound memory decline. The use of the dorsal network, based on visual, articulatory and motor associations, frequently observed as dominant cognitive strategy, is a robust good predictor for CI performance. Conversely, ventral network neural activity enhancement, using global identification and confrontation with stored representations, is associated with poor CI performance. These findings suggest that specific cognitive rehabilitation preserving auditory memory and its networks should be proposed to CI candidates

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (148 f.)
  • Annexes : Bibliogr. f. 116-128. 143 réf. bibliogr.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Pierre et Marie Curie. Bibliothèque Universitaire Pierre et Marie Curie. Section Biologie-Chimie-Physique Recherche.
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
  • Cote : T Paris 6 2010 465
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.