Utilisation de gouttelettes d’émulsion pour l’étude de l’adhésion spécifique entre deux surfaces fluides

par Jean-Daniel Emerard

Thèse de doctorat en Physicochimie

Sous la direction de Jérôme Bibette.

Soutenue en 2010

à Paris 6 .

  • Titre traduit

    Functionalized emulsion droplets to study specific adhesion between two fluid surfaces


  • Pas de résumé disponible.


  • Résumé

    Nous avons mis au point un système expérimental modèle d’adhésion spécifique entre deux surfaces fluides sur lesquelles diffusent des protéines de type ligand-récepteur. Nous avons notamment voulu relier la mesure d’une énergie d’adhésion macroscopique à son moteur microscopique, la formation de liens spécifiques. Pour mesurer une énergie macroscopique d’adhésion, nous avons utilisé des gouttelettes d’émulsion. Lorsqu’elles adhèrent, les gouttelettes se déforment. Le gain de surface permet d’accéder à l’énergie d’adhésion. Comme moteur de l’adhésion spe��cifique, nous avons utilisé le couple modèle streptavidine/biotine. Les gouttelettes d’émulsion sont fonctionnalisées avec ces protéines ligantes. Amenées par gravité en présence de bicouches lipidiques supportées fluides dont une fraction des lipides porte les protéines réceptrices, les gouttelettes adhèrent spécifiquement aux bicouches lipidiques. Nous avons mené une étude statique de cette adhésion. Grâce à différentes techniques de fluorescence (épifluorescence, FCS (Fluorescence Correlation Spectroscopy), dosages en retour) nous avons quantifié le nombre de protéines mises en jeu dans nos patches adhésifs afin de le comparer à l’énergie de déformation de la goutte. Nous avons pu observer que l’énergie d’adhésion est proportionnelle à l’énergie d’un lien. Par ailleurs, des mesures en RICM (Reflection Iterference Contrast Microscopy) nous ont permis d’étudier la dynamique de croissance du patch adhésif. Nous avons pu mettre en évidence une croissance diffusive et quasistatique de la zone de contact. En jouant sur les quantités de protéines mises en jeu ainsi que sur leur nature (longueur des liens), nous avons exploré les différentes situations statiques et dynamiques de l’adhésion dans notre système modèle.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. ( 140 p.)
  • Annexes : Bibliogr. en fin de chapitres. 86 réf. bibliogr.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Pierre et Marie Curie. Bibliothèque Universitaire Pierre et Marie Curie. Section Biologie-Chimie-Physique Recherche.
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
  • Cote : T Paris 6 2010 415
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.